Communiqué de presse suite aux perturbations de la manifestation du 1er mai

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Édouard Philippe.

Publié 01/05/2018

Un rassemblement de 14 500 personnes appartenant aux mouvances d’ultra-gauche, dont au moins 1200 « black blocs », a gravement perturbé la traditionnelle manifestation du 1er mai à Paris, qui regroupait pour sa part dans le calme 20 000 personnes environ.
Ces groupes se sont livrés à des exactions dans le secteur du boulevard de l’Hôpital avant l’intervention rapide des forces de l’ordre, dont le Premier ministre salue le professionnalisme. Comme à Notre-Dame-des-Landes, elles font face à des actes d’une grande violence et ont su y répondre avec maîtrise.
Le Premier ministre condamne avec la plus grande fermeté ces violences. Il condamne également l’irresponsabilité des discours radicaux qui encouragent de tels agissements. Il se félicite des nombreuses interpellations réalisées et souhaite que les casseurs répondent de leurs actes devant la Justice.

Partager la page


Communiqués récents