30 avril 2021

Communiqué | Campus connectés : 49 nouveaux lauréats annoncés par le Gouvernement

Afin de rapprocher l’enseignement supérieur de tous les territoires, le Gouvernement annonce la sélection de 49 nouveaux projets dans le cadre de l’AAP « Campus connectés ». Doté de 25 millions d'euros, ce dispositif s'inscrit dans le cadre du troisième Programme d'investissements d'avenir et a fait déjà l'objet de deux vagues de sélection. Véritables tiers-lieux de l'enseignement supérieur, innovants et collaboratifs, complémentaires des établissements universitaires et de leurs antennes, les Campus connectés sont aujourd’hui au nombre de 89 sur l’ensemble du territoire.
Ces 49 nouveaux campus connectés, répartis dans 15 territoires et collectivités, en métropole et en outre-mer, bénéficieront d’une enveloppe de 13,5 millions d’euros de subventions.
 
Portés par une collectivité territoriale, en partenariat avec une université et en lien avec le rectorat et les acteurs locaux de l'éducation, les campus connectés offrent à tout apprenant la possibilité de poursuivre une formation dans l’enseignement supérieur, diplômante ou certifiante, à distance, et dans des conditions favorisant sa réussite. Ces campus connectés constituent également de véritables lieux de lien social dans les territoires enclavés.

Cet appel à projets, opéré par la Banque des Territoires pour le compte de l’Etat, a été organisé en 3 vagues de sélection (entre janvier 2020 et mars 2021) avec l’ambition de sélectionner au total plus de 80 campus connectés.

La troisième vague de sélection s’est tenue au cours des mois de février et mars 2021. Sur proposition du jury d’experts, le Premier ministre a décidé de retenir 49 nouveaux projets parmi les 76 dossiers déposés, pour un montant total de 13,5 millions d’euros. Ces nouveaux campus connectés sont répartis dans 15 territoires et collectivités, en métropole et en outre-mer (cf. tableau ci-dessous). Ils seront financés et accompagnés pendant 5 ans.

L’appel à projets a suscité un véritable intérêt de la part des collectivités territoriales et bénéficié d’un large soutien des établissements d’enseignement supérieur. L’objectif initial, par ailleurs affiché dans l’Agenda Rural, d’ouvrir au moins 30 % des campus en zone rurale est largement atteint. Ce dispositif, porté par le PIA, aura vocation à perdurer et à être répliqué au-delà du financement PIA, dans des environnements différents (territoires ruraux, montagnards, outre-mer) voire contraints (en prison) et ouvrent la voie à de nouvelles pistes de déploiements dans le cadre de travaux interministériels : dans les territoires (avec l’Agence nationale pour la cohésion des territoires), en détention (avec le ministère de la Justice), en milieux hospitaliers (avec le ministère des Solidarités et de la Santé), à l’international (avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères).