La marque de l'État

 Là où l’État est présent, agit, finance, sa présence doit être clairement identifiée.

Quelques bonnes pratiques rédactionnelles

Glossaire

Abréviations

Sauf exception, les abréviations sont interdites. Écrivez en toutes lettres article, avenue, baccalauréat, boulevard, exemple, Journal Officiel, Madame, Maître, Monsieur, premier, procès-verbal, rendez-vous, sans domicile fixe, Saint/Sainte, s’il vous plaît.

Exceptions répertoriées : cf., etc., HT, NB, n°, les unités de mesure, de longueur et de temps (20 kg, 200 km, 20h).

En cas de doute, préférez toujours la version non-abrégée.

Anglicismes

Les anglicismes sont interdits quand un équivalent existe en français courant.


Par exemple :

Anglicisme à éviter Équivalent en français courant à privilégier
e-mail courriel
challenger mettre au défi
data données
feedback commentaires
forwarder transférer
implémenter mettre en place
manager responsable
meeting réunion
process procédure ou processus


Certains anglicismes sont autorisés (Internet), certains autres sont tolérés mais à éviter (parking).

Citations

Toute citation doit être écrite entre guillemets à la française « » et précédée ou suivie de sa source. Les éventuelles ellipses dans le discours sont indiquées par des points de suspension entre parenthèses (...) et les éventuelles adaptations par des crochets [XX].

Selon le Premier ministre, « La réunion interministérielle s’est très bien passée (...), nous pouvons nous réjouir de nombreuses avancées »

« Le Premier ministre a trouvé que « la réunion interministérielle [s’était] très bien passée ».

Conjonctions de coordination

Mais, ou, et, donc, or, ni, car : limitez autant que possible leur utilisation à une seule conjonction de coordination par phrase.

Dates et horaires

Pour les dates, utilisez les chiffres, à part pour les mois qu’il faut écrire en toutes lettres et sans majuscule : 28 novembre 2019.

Pour les horaires, utilisez seulement les chiffres et abrégez « heures » en « h » : 20h00.

Figures de style

Évitez le recours abusif aux figures de style (en particulier, les métaphores) qui nuisent à la fluidité et la lisibilité de l’information.

Français ou français ?

En général, les noms de peuples ou d’habitants prennent toujours une majuscule : les Français, les Parisiens, les Bretons.

Dans tous les autres cas, on écrit « français » sans majuscule.
 
« Les Français parlent le français. »

Italique

En communication écrite, n’utilisez l’italique que dans trois cas :

  • pour souligner un mot,

  • mettre une phrase ou une citation en exergue,

  • lorsqu’un mot est issu d’une langue étrangère.

Dans ce troisième cas, indiquez si besoin de quelle langue le mot provient et sa traduction littérale en français entre guillemets.

Majuscules, fonctions et ministères

  • Les institutions prennent une majuscule : le Gouvernement, le Ministère des Armées, le Sénat, l’Assemblée nationale.

  • Les fonctions et titres sont toujours en minuscules.

« Le préfet de Police de Paris a fait une déclaration à la presse »

Exception : on écrit « le Préfet » avec une majuscule quand on ne mentionne pas « de Police de Paris » (dans le cas d’un texte où il est cité plusieurs fois, pour éviter de trop lourdes répétitions).
« Le Préfet est venu hier à la réunion des partenaires. »
 
  • Le terme caractérisant la fonction ou le titre prend toujours une majuscule et son terme épithète éventuel est en minuscule.

« Le président de la République a reçu le Premier ministre et le ministre de l’Éducation nationale. »

Pour le reste, les règles grammaticales usuelles s’appliquent, les majuscules n’apparaissent que dans trois cas :

  • pour les débuts de phrase,

  • pour les noms propres,

  • pour les sigles.

Les majuscules portent accent et cédilles comme les minuscules : écrivez « l’État Français » et non pas « l’Etat Français ».

Sauf exception, n’écrivez jamais un texte tout en majuscules. Pour mettre en valeur un titre ou un paragraphe par rapport au reste d’un texte, augmentez la taille de la police et/ou graissez la typographie. Dans certains cas seulement, vous pouvez souligner.

Négations

En français, les négations se construisent avec l’adverbe « ne pas ». N’utilisez pas de demi-négation (« Le salarié ne peut refuser sa formation... ») et ne multipliez pas les négations (« L’adoption n’est pas possible pour les couples non mariés »).

Par ailleurs, quand c’est possible, exprimez les négations par la forme affirmative : préférez « Il est encore temps pour... » à « Il n’est pas trop tard pour... ».

Nombres

En communication écrite, écrivez les chiffres (de un à neuf) en toutes lettres et les nombres avec des chiffres (18 ans, 20 000 participants).

Toutefois, « millions » et « milliards » s’écrivent en toutes lettres : « 66,9 millions de Français», « 70 milliards d’euros».

Ponctuation

À utiliser sans réserve : le point. Plus vous l’utilisez, plus vos phrases sont courtes.

À utiliser raisonnablement : la virgule. Évitez les phrases trop longues, en apposition, ou les constructions complexes.

À utiliser rarement : les points de suspension et le point d’exclamation. Ces signes apportent une emphase ou un suspense qui sont rarement utiles ou souhaitables.

À ne pas utiliser : le point-virgule. Son usage est de moins en moins courant et peut avoir une connotation pompeuse.

Sigles et acronymes

Les sigles sont des ensembles de lettres initiales prononcées une à une pour former un mot (FMI, LGBT, TGV, TVA). Les acronymes sont des sigles particuliers qui se prononcent comme des mots (ASSEDIC, DOM-TOM, HADOPI, MEDEF, INSEE, URSSAF, ZEP).

Quand le sigle est évidemment connu du citoyen (TGV, TF1, TVA, URSSAF), il n’est pas nécessaire d’énoncer les mots qui se cachent derrière chaque initiale.

Dans le cas contraire, précisez les mots qui composent le sigle ou l’acronyme entre parenthèses : « Le FMI (Fond Monétaire International) ». Dans la suite du texte, contentez-vous du sigle ou de l’acronyme.

En cas de doute, partez du principe que le citoyen ne connaît pas la signification du sigle.

Sources

Pour garantir une information fiable et objective aux citoyens, il est indispensable de toujours citer la source d’une information. Celle-ci sera indiquée entre parenthèses : (Source : XX)