1 avril 2019 - Actualité

Ce qui change au 1er avril 2019

Baisse des tarifs réglementés du gaz, revalorisation du RSA, plafonnement des prix de certaines prothèses dentaires, arrivée de nouveaux acteurs de la formation professionnelle… Le point sur ce qui change au 1er avril 2019.
 

RSA

Le pouvoir d'achat s'améliore avec le relèvement du montant forfaitaire du Revenu de solidarité active (RSA), qui s’établira à 559,74 euros, au lieu de 550,39 euros actuellement.

Gaz

Les tarifs réglementés de vente de gaz d’Engie baissent. Dans le détail, la baisse est de -0,7 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de -1,3% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de -2,2% pour les foyers qui se chauffent au gaz. Rappel : 5,8 millions de personnes bénéficieront du Chèque énergie, un coup de pouce compris entre 48 et 277 euros par foyer.

Le Premier ministre s’était engagé à ce que les tarifs du gaz n’augmentent pas durant la période du grand débat national. De nouvelles baisses sont programmées au 1er mai et au 1er juin, les tarifs auront ainsi baissé de 4,1 % au total entre janvier et juin.

CMU-C

Le plafond de ressources pour bénéficier de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) passe de 8 810 euros par an à 8 951 euros pour une personne seule. Le renouvellement de la CMU-C devient automatique pour les allocataires du RSA. Quelque 670.000 foyers (bénéficiaires et ayants-droit) sont concernés par cette mesure, selon l'Assurance maladie.

Santé

Le prix de certaines prothèses dentaires sont plafonnés dans le cadre de la mise en place du 100% santé. La facture du dentiste ne pourra ainsi plus dépasser 480 euros pour une couronne en zircone sur une dent "visible" (incisive, canine ou prémolaire). Un bridge céramo-métallique sur une incisive coûtera au maximum 1 465 euros.

Certaines perruques à destination des femmes atteintes d’un cancer seront mieux, voire intégralement remboursées à compter du 2 avril. Avant cette date, les patientes pouvaient bénéficier d’un forfait de 125 euros. Désormais, les prothèses capillaires dites de classe 1 (fibres synthétiques) verront leur prix plafonné à 350 euros et seront remboursées du même montant.

Formation professionnelle : de nouvelles règles

Le dispositif est optimisé avec le regroupement des branches professionnelles autour d’un Opérateur de compétence (OPCO) : c‘est une disposition de la loi du 5 septembre 2018 "Pour la liberté de choisir son avenir professionnel". Les OPCO ont pour mission de financer l’apprentissage, d’aider les branches à construire les certifications professionnelles et d’accompagner les PME pour définir leurs besoins en formation.