Hommage national à Arnaud Beltrame

Ce qu’il faut savoir sur la cérémonie d’hommage national

Un hommage national a été rendu au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame dans la cour d’honneur des Invalides, mercredi 28 mars 2018, en présence du président de la République et du Premier ministre.

 

En quoi consiste un hommage national

L’hommage national est une cérémonie officielle généralement destinée aux militaires morts pour la France, même si certaines personnalités civiles au destin exceptionnel ont été ainsi honorées après leur décès.
Les premières personnalités civiles à avoir reçu un hommage national ont été les victimes des attentats du 13-Novembre 2015. Le dernier exemple en date est celui de Jean d'Ormesson, distingué en décembre 2017 aux Invalides.

Distinction officielle de la République, la cérémonie est décidée par le président de la République et inscrite au Journal officiel.
Elle se déroule aux Invalides ou au Panthéon, dans un cadre protocolaire très précis, articulée autour du discours et de l’éloge funèbre prononcés par le chef de l’État, qui préside la cérémonie et passe les troupes en revue.
Le cercueil du ou de la défunte est recouvert d’un drapeau tricolore.

Les différences avec les obsèques nationales et le deuil national

Il ne faut pas confondre l’hommage national, les obsèques nationales et le deuil national.
Les obsèques nationales ne s’inscrivent pas dans un cadre officiel précis. En cas d’obsèques nationales, les funérailles et l’hommage rendu sont pris en charge par l’Etat. Elles peuvent se dérouler dans des lieux choisis par les familles, pas nécessairement au Panthéon ou aux Invalides.

Le deuil national est décrété par le président de la République, sur un ou plusieurs jours, à la mort d’un ancien chef d’Etat par exemple, ou pour honorer les victimes d’attentats. Le deuil national s’accompagne d’une minute de silence, et les drapeaux sont mis en berne sur tous les édifices publics.