Canicule : "La mobilisation de l’État est complète"

Le Premier ministre a présidé vendredi matin une réunion interministérielle pour faire le point sur l’épisode caniculaire qui touche actuellement la France.
 
A la sortie de la réunion interministérielle, Édouard Philippe a salué la mobilisation complète des services de l’Etat pour faire face à cette canicule, "exceptionnelle par sa précocité et son intensité". En effet, quatre départements ont été placés en vigilance rouge, ce qui constitue une première.

Il a également estimé qu'il n'y avait "pas de surréaction" de la part du Gouvernement. Face à ces températures record, une préparation des services de l’Etat était au contraire pleinement nécessaire.

Le Premier ministre a ainsi défendu la décision prise par le ministre de l’Éducation nationale de reporter les épreuves du brevet : "Dans les conditions qui prévalent dans beaucoup de départements français", l’organisation de l’épreuve à la date initialement prévue aurait été "un non-sens".

Édouard Philippe a également indiqué que 4 000 écoles ont été fermées aujourd’hui ou prévoient un accueil adapté et d’urgence pour répondre à la demande des familles.

Vigilance de chacun envers les proches, les voisins et les plus fragiles

Le Premier ministre a lancé un appel à "la plus grande vigilance" de chacun, pour soi-même, ses proches et ses voisins, et "au sens des responsabilités de nos concitoyens".

"Beaucoup de ceux avec qui nous vivons n’ont pas forcément la capacité de se manifester" durant l’épisode de canicule, a-t-il ainsi rappelé.

Le Premier ministre a également souligné qu'il y a "des morts évitables dans un épisode caniculaire, parce que la chaleur, la tension parfois, fait prendre des risques (…) On a vu une augmentation sensible du nombre de noyades : il y une noyade par jour en ce moment depuis le début de l'épisode caniculaire".

Les risques liés aux transports

En période de canicule, la circulation automobile "n'est pas totalement sans risque". Le Gouvernement a donc passé des consignes très fermes aux concessionnaires d'autoroutes, en matière de distribution d'eau notamment.

En outre, des consignes ont également été passées à la SNCF concernant l'approvisionnement en eau des usagers, mais aussi la mise en place de "messages de façon répétée dans les gares tendant à expliquer à nos concitoyens qui s'apprêtent à prendre train qu'il (ne) faut le faire (que) si c'est véritablement nécessaire".
 
Point de situation sur la gestion de l'épisode caniculaire