29 juin 2020

Campements et bidonvilles : une mobilisation partenariale forte pour porter assistance aux habitants et prévenir les risques sanitaires

Dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, les conditions de vie dans les bidonvilles, déjà difficiles habituellement, le sont devenues encore davantage. L’accès à l’eau, de même que l’accès à la nourriture et à des ressources de première nécessité, la diffusion des informations relatives aux gestes barrières et règles de confinement, étaient des enjeux cruciaux.
 
Dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, les conditions de vie dans les bidonvilles, déjà difficiles habituellement, le sont devenues encore davantage. L’accès à l’eau, de même que l’accès à la nourriture et à des ressources de première nécessité, la diffusion des informations relatives aux gestes barrières et règles de confinement, étaient des enjeux cruciaux.

Des instructions ont été rapidement prises par le gouvernement. Sur le terrain, des actions ciblées et coordonnées ont été mises en œuvre pour porter assistance aux personnes vivant en bidonvilles et organiser la prévention sanitaire.

Sous l’impulsion de l’Etat, collectivités territoriales et associations se sont fortement mobilisées pour assurer l'accès à l'eau sur tous les sites (plus de 90% couverts, et quand ce n'était pas le cas, cela s'expliquait généralement par des obstacles techniques), distribuer des kits d'hygiène et des masques. Des informations traduites ont été diffusées auprès des habitants. Le dispositif exceptionnel de chèques-services mis en place par l’Etat a largement bénéficié aux habitants des bidonvilles. Des équipes sanitaires mobiles ont été déployées dans la plupart des territoires pour diagnostiquer au plus vite d’éventuelles personnes symptomatiques et les orienter vers des prises en charge adaptées. Au final, environ 200 cas positifs ont été comptabilisés durant la période de confinement, avec un taux de mortalité très faible.

Des « chèques services » financés par l’Etat pour permettre l’accès aux produits d’alimentation et d’hygiène pour les personnes sans domicile

Le ministère chargé de la Ville et du Logement lance un dispositif exceptionnel de distribution de chèques services pour permettre... [Lire la suite]
mercredi 1 avril 2020


L'enjeu aujourd’hui est de s'appuyer sur ce qui a été fait pour accélérer les actions de résorption prévues par l’instruction du Gouvernement du 25 janvier et qui reste, plus que jamais, l’objectif. Le doublement des crédits dédiés en 2020 sera également un levier important pour démultiplier les actions.
 

Le groupe privé Résorption Bidonvilles compte aujourd’hui plus de 400 membres. Pendant la crise, il a été le lieu de points réguliers avec les acteurs de terrain et les préfectures. La DIHAL prolonge cette animation de cette communauté d’acteurs de la résorption des bidonvilles en organisant des webinaires thématiques réguliers. Le prochain aura lieu le vendredi 3 juillet prochain à 14h30 sur le thème de l’intervention sur site dans les bidonvilles