Brexit
31 janvier 2019

Brexit : l'accord ne peut pas être renégocié

Par 317 voix contre 301, les députés britanniques ont voté le 29 janvier 2019 en faveur d’un amendement demandant de modifier l’accord de Brexit négocié avec l’Union européenne (UE), mais celui-ci ne peut pas être renégocié – notamment le "backstop" qui garantit l'absence de frontière en Irlande.
 
Le vote de ce mardi soir au Royaume-Uni pourrait susciter des demandes de renégociation. L'accord de retrait – et le "backstop" qui garantit l'absence de frontière en Irlande – ont été adoptés par le gouvernement britannique et les 27 conjointement en novembre. Cet accord ne peut donc pas être renégocié, l'UE a été claire sur ce point.

Si le Royaume-Uni veut en revanche discuter de la relation future avec l'UE ou ouvrir un nouveau processus (élections, référendum...) qu'il lui appartient de déterminer, l'UE y est ouverte, dans le respect de ses intérêts et de ses valeurs.

Il est en tout cas urgent que le Royaume-Uni clarifie ses intentions et fasse des propositions crédibles. La France va encore intensifier sa préparation au scénario d'une sortie sans accord le 30 mars prochain.

 

La France déclenche le plan lié à un Brexit sans accord

Deux jours après le rejet par le Parlement britannique de l’accord de retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, le Premier min... [Lire la suite]
jeudi 17 janvier 2019