Une personne en fauteuil s'apprête à embarquer dans un TER, à Nantes
30 novembre 2016

Un programme pour favoriser l'accessibilité des services ferroviaires

Pour les personnes en fauteuil, les malvoyants, les parents avec poussette ou les personnes âgées à mobilité réduite, l’accès aux transports peut parfois se révéler difficile. Le Gouvernement poursuit son engagement pour permettre à chacun de se déplacer de façon autonome sur l’ensemble du territoire.

Contenu publié sous le Gouvernement Valls III du 11 Février 2016 au 06 Décembre 2016
 
Alain Vidalies, secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, et Guillaume Pepy, président du directoire de la SNCF, ont donc signé le schéma directeur d’accessibilité des services ferroviaires nationaux de la SNCF.  Celui-ci détaille les engagements pris par le groupe public ferroviaire pour rendre 160 gares supplémentaires du réseau ferré national (desservies par TGV et Intercités) accessibles aux personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite. Pour rappel, 638 gares françaises ont déjà fait l’objet de travaux de mise en accessibilité entre 2005 et 2015, pour un montant de 620 millions d’euros.

Les trois piliers du schéma directeur national d’accessibilité
  • Les travaux pour la mise en accessibilité des 160 gares concernées : le schéma directeur national prévoit des travaux d’accessibilité des quais, des accès aux quais et des bâtiments voyageurs, ainsi que la mise en place de services pour aider le voyageur à monter à bord du train et rejoindre sa place.
  • La formation des agents aux besoins des voyageurs handicapés et à mobilité réduite : d’ici à 2020, les 9 300 agents travaillant quotidiennement au contact des usagers auront été formés aux attentes et aux besoins liés aux cinq grands types de handicap (visuel, auditif, moteur, psychique et intellectuel). Ceci représente 50 000 heures de formation pour un budget de plus d’1,8 million d’euros.
  • L’accessibilité de l’information des voyageurs : faciliter l’accès à l’information sur les transports publics suppose le déploiement d’une signalétique adaptée, visuelle et sonore en gare et à bord des trains, mais aussi l’existence d’une information digitale accessible à tous et adaptée aux différents handicaps. Le groupe SNCF s’est ainsi engagé à développer l’accessibilité des sites gares-sncf.com/fr, voyages-sncf.com, accessibilite.sncf.com et de l’appli SNCF. 
Ce programme, cofinancé par l’État, les collectivités régionales et la SNCF, représente un investissement total de 820 millions d’euros entre 2016 et 2024.

Les bénéficiaires de ces aménagements
  • 5 millions de personnes handicapées qui prennent chaque année le train en toute autonomie ;
  • 805 000 femmes enceintes et 2 millions de parents qui se déplacent chaque année avec une poussette ;       
  • 16,5 millions de personnes âgées de 60 ans et plus, qui représentent 21% des voyageurs sur les lignes TGV et 25% des voyageurs sur les lignes régionales.