Réunion sur le plan de la lutte contre la pauvreté et l'exclusion
22 mars 2017

Lutte contre la pauvreté : le RSA augmentera en septembre

Un point d’étape a été fait, le 21 mars, sur la mise en œuvre du plan pluriannuel 2013-2017 de lutte contre la pauvreté. Lors de la réunion,présidée par Marisol Touraine, l'augmentation en septembre du Revenu de solidarité active (RSA) a été confirmée.
Contenu publié sous le Gouvernement Cazeneuve du 06 Décembre 2016 au 14 Mai 2017
 
A l’issue de la réunion annuelle qui s’est tenue entre Marisol Touraine, Myriam El Khomri, Emmanuelle Cosse, Ségolène Neuville et les représentants du collectif "Alerte", le Premier ministre a confirmé le soutien de l’Etat aux actions menées en faveur des plus démunis, pour une société plus juste et plus solidaire.

RSA : augmentation de 10% sur 5 ans

Il s'agira de la cinquième hausse exceptionnelle du RSA depuis 2013, confirmant l’engagement pris dans le cadre du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté (2013-2017) d'augmenter cette prestation de 10% en cinq ans, en plus de l'inflation.
Le RSA, dont le montant varie en fonction de la composition du foyer, sera ainsi porté à 545 euros par mois pour une personne seule. Les décrets seront pris très prochainement.

Par ailleurs, les plafonds de ressources en vigueur pour l'accès à la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) et pour l'aide à la complémentaire santé (ACS) seront également relevés. Près de 150 000 personnes bénéficieront ainsi d’une couverture complémentaire solidaire. L’allocation de soutien familial, le complément familial et l’allocation de solidarité aux personnes âgées ont également été revalorisés.

Le collectif "Alerte" a salué plusieurs mesures prises dans le cadre du plan, tout particulièrement :
  • la création de la prime d’activité qui a déjà soutenu les revenus de plus de 4 millions de foyers pour un montant moyen de 160 euros par mois ;
  • la Garantie jeunes qui a aidé plus de 100 000 jeunes en grande difficulté à s’insérer dans l’emploi et qui a été généralisée le 1er janvier ;
  • la création du compte personnel d’activité (CPA) avec des droits majorés pour les personnes qui ont le plus besoin de formations ;
  • le plan 500 000 formations supplémentaires pour les demandeurs d’emploi, notamment les demandeurs d’emploi de longue durée ;
  • la protection universelle maladie (PUMA) qui garantit la couverture autonome de chacun sans rupture de droits ;
  • le tiers payant généralisé en matière de santé ;
  • la création de 40 000 places d’hébergement d’urgence supplémentaires ;
  • la garantie contre les impayés de pension alimentaire qui bénéficie en premier lieu aux familles monoparentales ;
  • la facilitation de l’accès au droit par la création d’applications en ligne comme l’application "Mes aides" récemment lancée ou du nouveau portail numérique des droits sociaux qui est lancé cette semaine.