19 juillet 2018

Le Gouvernement se mobilise en faveur des quartiers prioritaires

Jacques Mézard et Julien Denormandie ont présenté en Conseil des ministres, mercredi 18 juillet, les actions engagées par le Gouvernement en faveur de la cohésion des territoires, et en particulier en direction des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Cette mobilisation est une priorité du Gouvernement, car ce qui est en jeu, c’est 15% de la jeunesse et le cœur même de la promesse républicaine.
 
Les QPV regroupent plus de 5 millions de nos concitoyens et concentrent les difficultés économiques et sociales : chômage, pauvreté, insécurité, enclavement… Leur développement est un enjeu clé de la cohésion territoriale de notre pays.

Dès le 14 novembre, à Tourcoing, le Président a pris des engagements forts pour que le « visage des quartiers ait changé d’ici la fin du quinquennat ». Il a « appelé à une grande mobilisation nationale pour les habitants des quartiers ».

Cette mobilisation nationale repose d’abord sur l’action « globale » du Gouvernement, avec déjà de premières grandes réalisations en un an, comme le dédoublement des CP en REP+ dès la rentrée 2017, ou le lancement des emplois francs en avril 2018.

Au-delà, la mobilisation de l’ensemble des acteurs est indispensable. Collectivités territoriales, élus, associations, entreprises, citoyens… Tous ont un rôle à jouer aux côtés de l’Etat : « la politique de la ville doit mobiliser l’ensemble de la Nation », a souligné le Président de la République.

Le Gouvernement les a mobilisés autour d’engagements très concrets :
 
  • Engagements des collectivités territoriales avec le Pacte de Dijon signé le 16 juillet ;
  • Engagements des associations avec la mise en place en 2019 d’un partenariat national pour la cohésion des territoires doté de 15M€ ;
  • Engagements des entreprises avec un pacte d’engagement signé le 17 juillet et visant notamment à de plus fortes créations d’emplois.

Actions du Gouvernement pour les quartiers

Garantir les mêmes droits à tous
 
  • Sécurité : 1300 policiers et gendarmes de plus déployés d’ici 2020 dans 60 quartiers de reconquête républicaine ; plan d’action contre la criminalité organisée ;
  • Logement et cadre de vie : doublement des moyens de l’ANRU (de 5 à 10 Mds€) ; simplification et accélération engagée de la rénovation urbaine (plus d’1 Md € d’engagements validé par l’ANRU pour 50 projets dans toute la France depuis le discours du Président du 22 mai) ; traitement des copropriétés dégradées ; lutte contre les marchands de sommeil avec la loi ELAN ;
  • Solidarité et santé : doublement du nombre de maisons et centres de santé d’ici 2022 ; développement des équipements sportifs dans les territoires les moins bien dotés.

Favoriser l’émancipation

  • Education : 100% des CP et CE1 dédoublés en REP et REP+ d’ici 2020; augmentation de 3000€ pour les 60 000 enseignants de REP+ (étalée sur 3 ans à partir de 2018); 1000€ pour chaque place de crèche créée en QPV ; 2 adultes/classe en maternelle ; offre de 30 000 stages aux élèves de 3ème ;
  • Emploi / formation : déploiement des emplois francs ; 2 milliards d’euros investis pour former 150 000 jeunes sans qualification et 150 000 chômeurs longue durée des QPV ; doublement du nombre d’apprentis issus des QPV pour le porter à 35 000 ; accompagnement de 100 000 jeunes des QPV dans leur insertion professionnelle ;

Faire République

  • Lutte contre les discriminations : testing sur les embauches dans les grandes entreprises avec 40 entreprises testées dès la rentrée 2018 ; exemplarité de l’Etat avec 100% de label diversité d’ici la fin du quinquennat ;
  • Soutien aux acteurs de terrain : fonds de 15M€ pour les associations les plus structurantes ; revalorisation statutaire des travailleurs sociaux ; création de 1 000 postes d’adultes-relais ; ouverture de 260 centres sociaux d’ici 2020 ;
  • Lutte contre la radicalisation : généralisation des plans d’action locaux de prévention ;
  • Egalité hommes/femmes : référents égalité dans les écoles ; refonte de l’éducation sexuelle ;
  • Culture : jumelage des institutions culturelles avec des QPV, développement des orchestres.