Galileo
19 décembre 2016

Galileo est mis en service !

Galileo a été mis en service le 15 décembre 2016. C'est une journée historique : ce système de positionnement favorisera l’émergence d’applications innovantes dans de nombreux secteurs.

Contenu publié sous le Gouvernement Cazeneuve du 06 Décembre 2016 au 14 Mai 2017
 

Alain Vidalies, secrétaire d'État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche,  a salué la mise en service du système de positionnement par satellite Galileo, qui fait partie d'un programme européen important initié en 1999.  Pour parvenir à cette mise en service, Galileo a bénéficié de la première utilisation d’Ariane 5.

Une avancée décisive pour l'Europe

Avec Galileo, l’Europe a son propre système de positionnement, qui favorisera l’émergence d’applications innovantes dans de nombreux secteurs et notamment celui des transports. Par l’étendue de sa couverture satellitaire, Galileo offrira une précision et une fiabilité bien meilleures que ses concurrents.
 
Il permettra à l’Europe d’obtenir son indépendance dans un domaine impactant 8% de l’économie européenne, enjeu essentiel vis-à-vis de ses concurrents internationaux. La mise en service d'aujourd’hui est le début de la phase d’exploitation du programme et doit inciter les industriels à développer des solutions utilisant Galileo au bénéfice des citoyens.
 
La France souhaite qu'avec cette mise en service, l’Europe soutienne l’émergence d’applications innovantes. Il faut garantir totalement l’autonomie européenne par une réglementation qui impose l’utilisation d'outils compatibles avec Galileo dans tous les récepteurs utilisés en Europe. « Nous avons lancé le programme Galileo pour gagner notre indépendance dans un secteur dont dépend une part importante de notre économie. Maintenant que la constellation Galileo devient une réalité, il est urgent d’œuvrer pour qu’elle soit effectivement utilisée », a déclaré Alain Vidalies.