Classe de primaire
30 août 2018

Education : ce qui va changer à la rentrée 2018

Jean-Michel Blanquer a tenu, hier, la traditionnelle conférence de presse de la rentrée scolaire. Une rentrée 2018 marquée par "la poursuite et la consolidation" des mesures prises depuis un an et par l'entrée en vigueur de nouvelles transformations qui vont concrètement changer la vie des élèves, des parents et des professeurs.
 
Les transformations du système scolaire déployées en cette rentrée doivent permettre de poursuivre l’objectif que tous les élèves maîtrisent mieux les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui) en fin de primaire et qu'ils soient mieux accompagner dans leur orientation et leurs choix d’avenir.

Le dédoublement des classes se poursuit avec 4 700 classes supplémentaires concernées (3 200 classes de CP en REP+ et 1 500 classes de CE1 en REP+), en plus des 2 200 classes de CP en REP déjà dédoublées l’an dernier. 190 000 élèves bénéficient de ce dispositif, contre 60 000 l’an passé. Tous les départements, et notamment les départements ruraux, bénéficient dans le 1er degré d’un taux d’encadrement jamais atteint.

Les programmes ont été ajustés en français, en mathématiques et en éducation morale et civique, notamment pour améliorer la maîtrise des savoirs fondamentaux.

Des évaluations nationales des acquis auront lieu en septembre pour les classes de CP, de CE1 et de 6ème. Cette mesure permettra d'identifier plus précisément les difficultés des élèves, pour apporter au plus tôt les réponses pédagogiques personnalisées nécessaires.

20 000 élèves supplémentaires en situation de handicap devraient être accueillis cette année, soit la même augmentation que l’an passé. Pour les accueillir, plus de 3 500 accompagnants supplémentaires sont recrutés. Des mesures nourrient par l’ambition d’aboutir à une école 100 % inclusive en 2022.

Au collège, les enseignements sont enrichis :
  • 67% des collèges proposent une classe bilingue, contre 47% à la rentrée 2016.
  • L’enseignement du latin et du grec continue de se développer.
  • Les élèves pourront suivre un nouvel enseignement optionnel de chant choral. L’objectif est de parvenir à 1 million d’élèves qui chantent régulièrement.
Le dispositif "devoirs faits" est consolidé pour continuer de lutter contre l’inégalité devant le travail à la maison. Chaque établissement proposera au moins 4 heures par semaine à tous les élèves volontaires.

Les classes de 2nde engagent la transformation du baccalauréat et de la voie professionnelle.

L’ensemble des acteurs se mobilisent pour favoriser la sérénité des apprentissages, avec :
  • L’entrée en vigueur de la loi sur l’interdiction du téléphone portable à l’école et au collège.
  • La lutte contre le harcèlement en milieu scolaire qui se poursuit.
  • L’engagement déterminé du ministère pour le respect de la laïcité à l’école.
Le plan mercredi est mis en place pour que les communes volontaires puissent être accompagnées et soutenues par l’Etat pour proposer des activités de qualité le mercredi.
 
Les chiffres clefs de la rentrée 2018
12 402 900 écoliers, collégiens et lycéens.
881 440 enseignants.
62 250 établissements scolaires, dont 53 200 publics.

La dépense annuelle :
  • 6 300€ par élève du 1er degré
  • 8 580€ par collégien
  • 10 870€ par lycéen général et technologique, 12 380€ par lycéen professionnel