Ban de poissons
26 avril 2017

Biodiversité marine : un décret pour préserver les stocks de poisson

Le décret créant les zones de conservation halieutiques a été publié au Journal officiel, le 21 avril 2017. Objectif : contribuer à la préservation des stocks de poisson et à la reconquête de la biodiversité marine.
Contenu publié sous le Gouvernement Cazeneuve du 06 Décembre 2016 au 14 Mai 2017
 
Le décret d’application de la loi de reconquête de la biodiversité fixant la procédure de classement d’une nouvelle catégorie d’aire marine protégée, appelée "Zone de conservation halieutique" (ZCH), a pour but la préservation du bon état des frayères (endroit où les poissons déposent leurs œufs) et des couloirs de migration des espèces. Le classement s’appuie sur un diagnostic scientifique initial prenant en compte les impacts socio-économiques des mesures de conservations pour les activités concernées.
 
La vocation de cet espace maritime (situé entre 0 et 12 milles marins des côtes) - et le cas échéant fluvial - est de préserver ou de restaurer des zones importantes pour le cycle de vie des ressources halieutiques en règlementant l'ensemble des actions et activités (y compris la pêche) susceptibles d’affecter de manière significative leurs fonctionnalités.
 
La zone de conservation halieutique est un instrument de gestion qui complète les mesures de gestion déjà mises en place par les Comités des pêches. Des efforts de protection ont déjà été entrepris par les pêcheurs par la mise en place de cantonnements.
 
Des effets bénéfiques pour la biodiversité marine
 
Ces zones de conservation permettent aussi à d’autres espèces sensibles de disposer d’un espace protégé pour se reproduire, favorisant le développement et la reconquête de la biodiversité marine et des services écosystémiques fournis par le milieu marin.
 
Cet outil permettra également d'étendre la protection, au-delà de la pêche, aux perturbations générées par les diverses activités humaines dans la zone protégée, afin de restaurer ou maintenir l'équilibre des stocks halieutiques, composante essentielle de la biodiversité.