Photo d'une femme nettoyant une cuisine
7 décembre 2015

Baisse des cotisations sociales pour les particuliers employeurs

La réduction de 2 euros des cotisations pour chaque heure de travail effectuée dans le cadre d'un service à la personne représente une baisse du coût total du travail de près de 9 % pour 2 millions de particuliers employeurs.

Contenu publié sous le Gouvernement Valls II du 26 Août 2014 au 11 Février 2016
 
Michel Sapin, Marisol Touraine, Myriam El Khomri et Christian Eckert ont souligné vendredi 4 décembre l’importance du vote par l’Assemblée nationale des dispositions proposées par le Gouvernement pour porter à 2 euros le montant de la réduction de cotisations sociales pour chaque heure de travail dont bénéficient les particuliers qui emploient directement des salariés dans le cadre des services à la personne. La revalorisation à 2 euros pour l’ensemble des activités fera passer le coût total pour l’employeur, pour une rémunération d’une heure au niveau du SMIC, de 14,2 euros à 13 euros. Ceci représente une baisse du coût total du travail de près de 9 % avant application du crédit d’impôt de 50%, soit un niveau d’exonération supérieur à celui du dispositif antérieur supprimé en 2011.

Cette nouvelle réduction du coût du travail fera bénéficier tous les particuliers employant des personnes pour des services à domicile, d’une baisse de prélèvements obligatoires analogue à celle dont bénéficient les entreprises dans le cadre du pacte de responsabilité et de solidarité.
Il s’agit d’envoyer un signal fort en soutien de l’emploi direct, réalisé par les 2 millions de particuliers employeurs. Au total, les mesures d’exonérations sociales et fiscales en faveur du secteur des services à la personne s’élèvent à plus de 6 milliards d’euros.