26 janvier 2017

#ACYMA Création d’une plateforme d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance

Axelle Lemaire a annoncé mercredi 25 janvier, au Forum International de la Cybersécurité le lancement prochain d’une plateforme d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance, (ACYMA). Ce dispositif s’adressera en priorité aux particuliers, aux entreprises et aux administrations souvent démunis face aux cyberattaques, en leur délivrant informations et aide techniques.
Contenu publié sous le Gouvernement Cazeneuve du 06 Décembre 2016 au 14 Mai 2017
 
Le nombre de signalements traités par l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information) a bondi de 50% en 2015 et les incidents publics sont de plus en plus nombreux. Face à ce constat, le Gouvernement s’est mobilisé pour aider les usagers d’internet, en créant un dispositif national d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance, nommé ACYMA.
 
La plateforme ACYMA aura deux volets :
 
  • un volet informationnel, dédié à la prévention et à la communication auprès du grand public ;
  • un volet opérationnel, consacré à l’accompagnement technique et juridique en cas d’acte de cybermalveillance.ACYMA permettra concrètement à une personne de trouver automatiquement de l’aide, à travers un questionnaire en ligne qui l’orientera vers la solution adéquate.
 
Les victimes de cybermalveillance peuvent également être mises en relation avec des prestataires de proximité, dans le but de leur apporter un support technique.