14 décembre 2016

2016 : la prime de Noël reconduite

Le Gouvernement agit pour les foyers modestes.
Contenu publié sous le Gouvernement Cazeneuve du 06 Décembre 2016 au 14 Mai 2017
 
Marisol Touraine et Ségolène Neuville ont annoncé le versement, cette année encore, de la prime de Noël pour les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA), de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS) et de l’Allocation transitoire de solidarité (ATS). Plus de 2,5 millions de Français sont concernés.
 
Cette prime sera versée la semaine précédant Noël. Elle représente plus de 150 euros pour une personne seule et 320  euros pour un couple avec deux enfants.
 
Après la revalorisation exceptionnelle de 2 % du RSA en septembre, le versement de la prime de Noël traduit, une nouvelle fois, l’engagement du Gouvernement dans la lutte contre la pauvreté et pour le pouvoir d’achat des foyers modestes.

 
La prime de Noël, c’est un acte fort de soutien et d’accompagnement des plus modestes. Au moment des fêtes, ce geste de solidarité prend encore plus de sens. Face à une droite qui jure d’abattre "l’assistanat", le Gouvernement a toujours défendu cette belle et grande valeur de solidarité : après la revalorisation du RSA, la création de la prime d’activité, l’accès aux soins facilité pour les plus modestes…, la reconduction de la prime de Noël en témoigne une nouvelle fois.
Marisol Touraine

 
Le renouvellement de la prime de Noël n’est en rien superflu : il répond au contraire à un besoin vital pour ces personnes, le RSA étant le minimum pour vivre décemment. Cette décision s’inscrit d’ailleurs pleinement dans la logique du Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté lancé en 2013, et par lequel le Gouvernement a pris l’engagement de revaloriser le RSA de 10% en 5 ans.
Ségolène Neuville