Personne dans un jardin urbain
16 avril 2021

Agriculture urbaine | 48 nouveaux lauréats et une nouvelle vague pour des « Quartiers fertiles » !

Depuis 2020, le Gouvernement a identifié l’agriculture urbaine comme un enjeu stratégique pour la transition écologique en France. Avec l'appel à projets "Quartiers fertiles" ce sont 34 millions d'euros qui seront mobilisés, dont 13 millions issus du plan France Relance, et 10 millions du Programme d'investissements d'avenir (PIA). Après la présentation des 27 premiers lauréats en décembre 2020, la dynamique se poursuit pour réconcilier monde rural et monde urbain. Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la Ville, annoncent aujourd'hui 48 nouveaux projets lauréats, qui vont essaimer l’agriculture urbaine sur tout le territoire.

L’agriculture urbaine, levier de réconciliation entre monde rural et monde urbain, et VECTEUR de transformation des quartiers

L’agriculture urbaine est un secteur en croissance, encore tâtonnant en France, mais dont les bénéfices pour la population sont d’ores et déjà largement reconnus. Durement impactés par la crise sanitaire, les quartiers populaires sont les premiers bénéficiaires de l'implantation d'espaces agricoles urbains, initiés grâce à l’appel à projets « Quartiers Fertiles », lancé en février 2020. L'objectif : accélérer et massifier l'agriculture urbaine sous des formes variées (jardins d'insertion, microfermes urbaines...) et accompagner la structuration de filières locales en associant de manière participative les habitants dans une logique productive. Véritable opportunité, l’agriculture urbaine contribuera à changer durablement la qualité de vie des habitants notamment en améliorant leur accès à une alimentation saine.

L’appel à projets « Quartiers Fertiles » : 48 projets lauréats et une troisième vague

Cette initiative de végétalisation des quartiers sensibles continue de susciter un véritable engouement. 48 nouveaux projets répartis sur tout le territoire sont aujourd'hui annoncés : une serre bioclimatique à Salon de Provence, une agrocité à Ivry-sur-Seine, une champignonnière à Santin-Martin-d'Hères, entre autres. Au total, ce sont plus de 15 millions d'euros qui seront mobilisés pour financer ces 48 projets, en provenance du Programme d’investissements d’avenir (à hauteur de 6,1 millions euros), de la Banque des territoires, du ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation (MAA) et de l’Ademe.
 

La troisième tranche d’appel à candidatures est lancée ce jour. Le dépôt des candidatures est attendu pour le vendredi 16 juillet au plus tard, selon les modalités définies dans le cahier des charges de l’appel à projets, disponible sur le site de l’ANRU. Les lauréats seront annoncés à l’automne 2021.