11 décembre 2020

Agriculture urbaine | 27 projets lauréats pour des « Quartiers fertiles » !

Dès le début de l’année 2020, le Gouvernement a identifié l’agriculture urbaine comme un enjeu stratégique pour la transition écologique en France. Afin de renforcer la dimension environnementale des quartiers populaires, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) a lancé en février dernier l’appel à projet « Quartiers fertiles », soutenu à hauteur de 2,2 millions d’euros par le Programme d’investissements d’avenir. Lundi 7 décembre 2020, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la Ville, ont ainsi annoncé les 27 premières collectivités lauréates.

 

L’agriculture urbaine, levier de réconciliation entre le monde rural et le monde urbain

L’agriculture urbaine est un secteur en croissance, encore tâtonnant en France, mais dont les bénéfices pour la population sont d’ores et déjà largement reconnus. Durement impactés par la crise sanitaire, les quartiers populaires sont les premiers concernés par le déploiement massif de l’agriculture urbaine initié grâce à l’appel à projets « Quartiers Fertiles ». Ils verront ainsi se concrétiser la promesse de Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l’Alimentation, dont l’ambition est de voir émerger davantage d’espaces verts au sein de nos banlieues. Véritable opportunité pour ces quartiers populaires, l’agriculture urbaine contribuera à changer durablement la qualité de vie des habitants notamment en améliorant leur accès à une alimentation saine.

 

L’appel à projets « Quartiers Fertiles » : 27 villes lauréates

Cette initiative de végétalisation des quartiers sensibles a suscité un véritable engouement : 62 projets ont été déposés à la fin de la première vague de candidature qui s’est clôturée le 1er juin 2020. L’intérêt des collectivités à l’égard de la transition écologique dans les quartiers a porté ses fruits pour 27 d’entre elles qui accueilleront à terme des micro-fermes. Parmi les projets sélectionnés, le Blosne Fertile : un projet de micro-ferme à Rennes reposant sur l’extension du Potager des Cultures à plusieurs sites de production avec deux terrains de 5 000 et 8 000 m² qui seront remis par la Ville en faveur de l’agriculture urbaine, l’alimentation, la cohésion sociale et l’environnement dans un quartier prioritaire. Le projet de La Savine à Marseille repose quant à lui sur la réhabilitation de friches et de restauration comprenant la création d’une ceinture « agri-urbaine », l’installation d’une chèvrerie et l’aménagement de jardins partagés dans le futur parc du Canal.. In fine, 34 millions d’euros seront mobilisés au total pour le développement de l’agriculture urbaine par le biais de financements en provenance du Programme d’investissements d’avenir (PIA), de la Banque des territoires, du ministère de l’Agriculture et de l’Ademe.