Une meilleure reconnaissance des sages-femmes

Publié 17/01/2023

Une proposition de loi, qui réforme la formation des sages-femmes, a été adoptée par l'Assemblée nationale le 16 janvier 2023.

Partager la page

Un nourisson
Source : Getty
Accroitre l’attractivité de la profession de sage-femme, c’est l’objectif de la proposition de loi adoptée à l'unanimité et sans modification par l’Assemblée nationale le 16 janvier 2023.
La proposition de loi vise à :
  • intégrer totalement d’ici à 2027 la formation des sages-femmes dans les universités ;
  • décloisonner les formations en santé en priorité à travers les unités de formation et de recherche (UFR) de médecine ou de santé ;
  • compléter les études de maïeutique par la création d’un troisième cycle d’un durée d’un an (soit une sixième année de formation) ;
  • permettre aux sages-femmes possédant un doctorat de conjuguer pratique clinique et activités d'enseignement et de recherche ;
  • aller vers une meilleure reconnaissance, en considérant l'activité de sage-femme comme une profession médicale à part entière.
Le texte poursuit son parcours législatif et sera prochainement promulgué.

Le choix de la rédaction