Une boulangerie qui s’engage pour la sobriété énergétique

Publié 24/11/2022

La boulangerie La rue Palloy à Clichy prend des mesures nécessaires pour faire des économies d’énergie cet hiver. Des petits gestes qui ne mangent pas de pain !

Partager la page

Des morceux de pain
Source : Service d'information du Gouvernement
Dans ce commerce de proximité qui porte le nom de sa rue, quatre mesures concrètes ont été prises depuis septembre pour participer à l’effort collectif, économiser de l’énergie et faire face à l’augmentation générale des prix.
La boulangerie de quartier a décidé de fermer ses portes une journée en plus dans la semaine. Elle consomme entre 500 et 600 kW par jour. Fermer un jour de plus par semaine, soit quatre jours dans le mois, est une économie d’énergie non négligeable.
L’équipe de la boulangerie a aussi réalisé un effort de rationalisation des cuissons, les fours étant l’équipement le plus énergivore. Alors que l'habitude était au pain chaud toute la journée, les cuissons durent de 4h à 7h.
De plus, les boulangers font beaucoup de sensibilisation auprès de leurs clients sur les économies d’énergie, et plus largement sur les pratiques écologiques de la boulangerie.

« C’est important pour nous de sensibiliser les clients à changer leur mode de consommation. On s’est rendu compte que pour le même temps de cuisson donné, on cuisait plus de pâte en grosses pièces, comme des tourtes, qu’en baguettes. »

Amaury Fieuletot

Gérant de la boulangerie La Rue Palloy

 

Enfin, La Rue Palloy utilise massivement depuis quelques semaines une nouvelle technique moins énergivore pour faire du pain : le respectus panis. Le pétrin est utilisé 5 minutes au lieu de 20 minutes, et la fermentation dans les chambres froides se fait à 14 degrés au lieu de 4 degrés. Des belles économies d’électricité !
Les commerces de proximité et artisans, comme les boulangeries, s’engagent à leur échelle pour la sobriété énergétique. Chaque geste compte.

Le choix de la rédaction