Un indice de réparabilité pour lutter contre l’obsolescence des produits

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 25/01/2021

Cette note sur 10 est désormais obligatoire pour cinq produits électriques et électroniques.

Partager la page

Photo : Getty
Depuis le 1er janvier 2021 , l’affichage d’un indice de réparabilité est obligatoire pour certains produits électriques et électroniques en vertu de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire . En affichant une note sur 10 , cet indice informe les consommateurs sur le caractère plus ou moins réparable des produits concernés. Dans un premier temps, sont concernés : les lave-linge à hublot , les smartphones , les ordinateurs portables , les téléviseurs et les tondeuses à gazon électriques .
L’indice de réparabilité

Vers un indice de durabilité

L’objectif de cette information est d' allonger la durée de vie et d’utilisation des appareils en se tournant vers des produits plus facilement réparables ou en recourant davantage à la réparation en cas de panne.
À ce titre, cet indice constitue un outil pour éviter la mise au rebut trop précoce des produits et préserver les ressources naturelles nécessaires à leur production. À horizon 2024, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire prévoit que cet indice devienne un indice de durabilité , notamment par l’ajout de nouveaux critères comme la robustesse ou la fiabilité des produits.