Stratégie interministérielle de mobilisation contre les conduites addictives 2023-2027

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 10/03/2023 |Modifié 13/03/2023 Lutter contre le cannabis

Le Gouvernement entend agir pour prémunir les Français des consommations à risque d'alcool, de tabac ou de drogues, mais aussi des usages abusifs de jeux d'argent et de hasard ou des outils numériques.

Une consultation avec un addictologue.
Ce jeudi 9 mars 2023, le Gouvernement a adopté sa stratégie interministérielle de mobilisation contre les conduites addictives 2023 - 2027, qui donne l'orientation stratégique de l'action des années à venir :
  • donner à chacun la liberté de choisir ; 
  • accélérer la protection, notamment des mineurs, dans les milieux de vie ;
  • s'assurer que les environnements de travail soient protecteurs et ne génèrent pas de pratiques addictives.
Elle sera complétée de plans et programmes opérationnels, nationaux et locaux, établis en concertation avec les professionnels, les élus et les partenaires locaux.
La première orientation de la stratégie interministérielle de mobilisation contre les conduites addictives 2023-2027 est de donner à chacun la liberté de choisir.
Cette liberté exige de disposer des compétences psycho-sociales permettant d'éviter des comportements à risque : cela signifie que la prévention et l'éducation sont une priorité contre les drogues et les conduites addictives.
Les pouvoirs publics doivent s'assurer que les citoyens disposent d'informations sur les risques qui soient basées sur les connaissances scientifiques, à distance des positions idéologiques et des intérêts financiers.
Le Gouvernement souhaite également accélérer la protection, notamment des mineurs, dans les milieux de vie : c'est d'abord au sein des familles que les pratiques d'initiation à l'alcool et aux jeux d'argent et de hasard doivent reculer, en sensibilisant l'entourage familial aux risques auxquels les enfants sont ainsi exposés.
Un meilleur respect de l'interdiction de vente aux mineurs de l'alcool, de tabac et de jeu d'argent et de hasard contribuera aussi à cette mise à distance des produits.
En milieu professionnel, l'objectif est de s'assurer que les environnements de travail soient protecteurs et qu'ils ne génèrent pas de pratiques addictives. Une attention particulière sera aussi portée aux établissements sociaux et médico-sociaux ainsi qu'aux établissements de l'enseignement supérieur et de formation.

Les leviers d'actions

Pour atteindre les objectifs en matière de santé publique contre les pratiques addictives, de nombreux leviers de l'action publique sont mobilisés depuis 2018, afin d'agir autant et dans le même temps sur l'offre et la demande, que ce soit au niveau local, national ou international.
Par exemple, les préfectures de région ont élaboré des feuilles de route, en coordination avec les partenaires locaux dès 2018 : elles ont vocation à être renouvelées.
La réussite de cette politique publique exige la mobilisation de tous, chacun ayant un rôle à jouer pour réduire les conséquences négatives des consommations à risque d'alcool, de tabac et de drogues mais aussi des usages problématiques de jeux d'argent et de hasard, ainsi que l'usage abusif des outils numériques, tant pour les individus que pour la société.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction