SignalConso, l'application pour résoudre les litiges quotidiens de la consommation

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 23/05/2023

L'application, gratuite, permet de signaler un problème de consommation directement depuis un smartphone.

Un entrepôt.
SignalConso, désormais disponible sur votre smartphone
La ministre déléguée chargée des Petites et moyennes entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme, Olivia Grégoire, a annoncé, lundi 22 mai, le lancement de l'application gratuite SignalConso.
Il est désormais possible de signaler un problème de consommation directement depuis un smartphone en téléchargeant l'application SignalConso.
L'application, qui offre les mêmes fonctionnalités que le site internet signal.conso.gouv.fr, est disponible gratuitement sur App Store et Play Store.
Elle permet aux consommateurs de saisir un professionnel plus rapidement pour un problème (livraison, promesse trompeuse, contrat...) et de se renseigner sur ses droits, en quelques clics.

500 000 signalements depuis 2020

Chaque année, les arnaques et les pratiques commerciales trompeuses représentent des millions d'euros.
SignalConso est une plateforme internet de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui recueille les signalements des consommateurs à l'égard des professionnels et en a enregistré près de 500 000 depuis sa création en 2020. Elle a pour objectif de favoriser le règlement à l'amiable des litiges entre les consommateurs et les entreprises.
Sur les 12 derniers mois, 195 000 signalements ont été déposés dont :
  • 75 000 pour les achats en ligne.
  • 23 000 pour les achats en magasin.
  • 18 000 pour les travaux de rénovation.
  • 14 000 concernant les voyages et loisirs.
Cette application a vocation à devenir le réflexe quotidien de protection du consommateur. Elle vise aussi à faciliter le travail des agents de la DGCCRF et de mieux orienter leurs enquêtes et leurs contrôles, en facilitant notamment l'identification des professionnels faisant l'objet de de signalements.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction