Sécurité routière : moins de 3000 morts en métropole en 2021

Publié 01/06/2022

La mortalité routière est en baisse de 9% en 2021 par rapport à l’année 2019.

Partager la page

Un vélo circulant au milieu de voitures.
Source : Getty
Avec 3 000 décès de moins qu’en 2019, année de référence, la mortalité routière est en baisse de  9 % en 2021 sur les routes de France métropolitaine, soit 2 944 décès au total, selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onsir).
Les données 2021 sont calculées par rapport à 2019, et non 2020, en raison de la crise sanitaire et de ses restrictions diverses qui a fait de 2020 une année atypique (couvre-feux, confinements…), notamment concernant les conditions de trafic.

Baisse de tous les indicateurs d’accidentalité

La baisse de la mortalité s’accompagne d’une baisse de tous les autres indicateurs d’accidentalité routière. Ainsi, le nombre :
  • d’accidents corporels baisse de 4% avec 53 540 accidents, soit 2 476 de moins ;
  • de personnes blessées baisse de 5% avec 67 057 blessés, soit 3 433 blessés de moins.
Ainsi, « l’observation d’un couvre-feu et la fermeture des discothèques au premier semestre ont pu limiter les déplacements festifs de nuit. Par ailleurs, le couvre-feu en période hivernale a obligé les usagers à rentrer chez eux alors qu’il fait encore jour, ce qui a eu un effet protecteur pour les piétons, notamment les personnes âgées. […] La pratique du télétravail est également à prendre en compte », précise le ministère de l’Intérieur.

De nouveaux modes de déplacement

Le développement de nouveaux modes de déplacement (marche, vélo et engins de déplacement personnels motorisés aussi appelés EDPm, comme les trottinettes électriques) ont également influé sur les déplacements, et donc modifié l’accidentalité.
Ainsi, si la mortalité routière des voitures, des deux-roues et des piétons est en baisse en 2021, la mortalité des cyclistes augmente fortement avec 227 décès à déplorer, soit 21 % de plus vs 2019 et même 28 % de plus vs 2020.
Selon l’association Vélos & territoires, la pratique cycliste a augmenté de 14 % en zone rurale, de 20 % en zone périurbaine et de 31 % en zone urbaine en 2021 par rapport à 2019.
Il en va de même pour les usagers d’EDPm dont la mortalité est en forte hausse : 24 personnes sont décédées contre 10 en 2019 et 7 en 2020, dont 21 en agglomération.