Santé | 25 nouveaux projets lauréats financés par le Programme d’investissements d’avenir pour soutenir les industries de santé et renforcer les capacités de production françaises dans la lutte contre la COVID-19

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 26/11/2021 |Modifié 30/11/2021

Le Gouvernement a dévoilé, le 26 novembre 2021, les 25 nouveaux projets lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt « Capacity building » pour renforcer les capacités de production françaises dans la lutte contre la COVID-19. Ces projets représentent 585 millions d’euros d’investissement, dont 366 millions d’euros d’aides d’Etat, notamment du Programme d'investissements d'avenir.

L’appel à manifestation d’intérêt « Capacity building » pour renforcer les capacités de production françaises dans la lutte contre la COVID-19

L’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Capacity building » est un dispositif de l’État découlant du Programme d’investissements d’avenir. Il vise à financer les projets de recherche et de développement, et à accompagnerl’industrialisation des produits de santé. Conçu comme un levier d’accroissement des capacités industrielles françaisesen matière de produits de santé destinés à lutter contre la pandémie, il apporte des réponses immédiates pour lutter contrela propagation dela COVID-19 et de ses variants. À terme, il conduit àla reconstruction du tissu industriel pharmaceutique français et à la réappropriation de notre souveraineté industrielle, en France et en Europe.
Juin 2020 : Le premier appel à manifestation d’intérêt (AMI)
Lancé le 18 juin 2020 et clôturé en décembre 2020, ce premier AMI était destiné à accompagner les projets d’investissementspermettant de faire croître très rapidement la production de médicaments utilisésdans la prise en charge des patients atteints de la COVID-19. Cet AMI a été un franc succès : au 8 février 2021, le Gouvernement avait sélectionné 17 projets, pour un montant total d’investissement de 245 millions d’euros, dont 153 millions d’eurosd’aides d’Etat.
Février 2021 : Le deuxième AMI
Face à ce succès, le Gouvernement a annoncé, le 8 février 2021, le lancement d’un deuxième AMI, doté d’une enveloppe de 300 millions d’euros issue du PIA 4, programme qui contribue à hauteur de 11 Mds€ au plan France Relance, afin de financer des projets complémentaires portant sur le développement de produits innovants à des fins de première industrialisation, la stratégie nationale de tests et la montée en capacité des chaînes de production de vaccins contrela COVID-19 (des substances actives jusqu’au produit fini). Comme dans le précédent AMI, l’analyse des projets a été pilotée par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI) et opérée par Bpifrance.
Le Gouvernement dévoile ce jour les 25 nouveaux projets lauréats. Ces projets représentent 585 millions d’euros d’investissement, dont 366 millions d’euros d’aides d’Etat.

AMI Capacitybuilding : Les 25 nouveaux lauréats en un coup d’œil

S’inscrivant dans la dynamique portée par le président de la République dans le cadre de la lutte contre la COVID-19, ces 25 nouveaux projets lauréats ont vocation à participer directement à la lutte contre la pandémie et assureront la résilience et le renforcement de nos industries de santé.
Ces nouveaux projets lauréats représentent un investissement industriel de l’ordre de 585 millions d’euros et ont bénéficié d’un montant total d’aide du Gouvernement de près de 365 millions d’euros (soit un taux d’aide de plus de 60 %) versé sous la forme d’avances remboursables. En cas de d’atteinte des objectifs des projets, près de 50 % des aides versées pourront être convertis sous la forme de subventions.
Parmi les lauréats retenus :
  • 14 projets portent sur le renforcement de toute la chaîne de production de vaccins contre la COVID-19 et représententune aide d’Etat de 184 millions d’euros.
  • 6 projets de production de médicaments, y compris les substances actives et leurs intermédiaires, pour la prise en charge des patients atteints de la COVID-19 (hors vaccin), représentent une aide d’Etat de 160 millions d’euros.
  • 5 projets couvrent la filière des dispositifs de diagnostic de la COVID-19 et du dispositif médical (composants pour injection) et représentent une aide d’Etat de 22 millions d’euros.

Partager la page