Restitution à la France de 10 ouvrages de Voltaire volés pendant l'Occupation

Publié 02/06/2022

Ces œuvres littéraires intégreront les collections du Service des archives économiques et financières (SAEF) de la France, issu du ministère de tutelle des ouvrages.

Partager la page

Représentation de Voltaire.
Source : Getty
Le Dictionnaire philosophique (tome VII), La Correspondance générale (tomes I, II, III) ou encore L’Histoire de Charles XII ont été restitués à la France.
Le ministère de la Culture, la Commission pour l’indemnisation des victimes de spoliations et le ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique se félicitent dans un communiqué de la restitution - qui a eu lieu le 23 mai 2022 à l’Ambassade de France à Berlin par la bibliothèque centrale du Land de Berlin (ZLB) - de dix ouvrages issus des œuvres complètes de Voltaire, volés en France pendant l’Occupation.
Ces ouvrages intégreront les collections du SAEF chargé de la collecte, de la conservation et de la communication des archives produites par les ministères économiques et financiers, qui sont les héritiers du ministère des Finances et de l’Économie nationale dont sont issus les ouvrages volés.

Une politique publique de réparation

En France, une véritable politique publique de réparation des spoliations a été mise en place depuis plusieurs années.
Depuis 2019, la CIVS, un service du Premier ministre, remplit cette mission avec le concours de la Mission de recherche et de restitution des biens culturels spoliés entre 1933 et 1945 du ministère de la Culture.
  • La mission assure et coordonne les recherches relatives aux œuvres spoliées en France, principalement à des familles juives. Elle conduit ou anime également les travaux de recherche de provenance relatifs aux livres et objets d’art conservés par les bibliothèques et les musées public ; 
  • la CIVS recommande, pour les cas de spoliations, des mesures de restitution ou d’indemnisation.
Des restitutions d’œuvres d’art ont par ailleurs régulièrement lieu : ainsi la loi du 21 février 2022 adoptée à l’unanimité par le Parlement a permis la sortie du domaine public et la restitution de 15 œuvres des collections nationales et territoriales.