Qui va bénéficier de la hausse du barème kilométrique ?

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 08/02/2022

Revalorisé de 10 % pour l’imposition des revenus 2021, il a pour objectif d'amortir le choc de la hausse des carburants sur le pouvoir d’achat. Faites-vous partie des bénéficiaires ?

Partager la page

Source : Getty
Les personnes utilisant un véhicule (automobile, deux-roues...) à des fins professionnelles, et qui optent pour la déclaration de leurs frais professionnels via le barème kilométrique, vont bénéficier d'une hausse de 10 % décidée par le Gouvernement. Cette revalorisation vise à tenir compte de la forte augmentation du prix des carburants qui impacte en particulier cette population. À noter que les économies dont vont profiter les potentiels bénéficiaires ne concernent pas uniquement les dépenses de carburants mais l’ensemble des frais occasionnés par l’usage d’un véhicule à des fins professionnelles :
  • dépréciation du véhicule ;
  • frais d’achat des casques et protections (en cas de deux-roues) ;
  • frais de réparation et d’entretien ;
  • dépenses de pneumatiques ;
  • consommation de carburant (essence, électricité, etc.) ;
  • ou encore primes d’assurances, etc.
Cette mesure exceptionnelle de revalorisation fera partie des dispositions relatives à la déclaration annuelle imposable des revenus 2021 .

Comment ça marche ?

Petit rappel. Lors de la déclaration des revenus 2021, les contribuables ont le choix entre :
La mesure du Gouvernement concerne ce troisième dispositif.

Comment est calculé le barème kilométrique ?

Le calcul est différent selon que vous soyez aux commandes d’une voiture, un deux-roues motorisé ou un cyclomoteur. Très utile, le simulateur peut calculer vos frais kilométriques en prenant en compte vos caractéristiques propres.

Exemples concrets

Pour 6 000 km parcourus à titre professionnel avec un véhicule de 5 CV, vous pouvez faire état d'un montant de frais réels égal à : (6 000 km x 0,308) + 1 188 = 3 048 €. Un contribuable ayant parcouru 3 000 km, dont 2 000 km à titre professionnel, avec une moto dont la puissance administrative est de 5 CV peut obtenir la déduction de : 2 000 x 0,404 = 808 €. Un contribuable ayant parcouru 2 500 km, dont 1 800 km à titre professionnel, avec un vélomoteur dont la cylindrée est inférieure à 50 cm3 peut obtenir la déduction de : 1 800 x 0,272 = 489,6 €. (NB : les calculs sont effectués sur la base du barème 2021 ne prenant pas en compte la hausse de 10 %) Tout savoir sur le barème des frais kilométriques

Tout savoir sur le barème des frais kilométriques