Prévenir les risques de chute des personnes agées

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 21/02/2022

Le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère délégué chargé de l’Autonomie ont annoncé le déploiement d’un plan national triennal pour sensibiliser et accompagner les personnes âgées afin d’éviter les chutes.

Partager la page

Sourge : Getty
En France, chaque année, 10 000 personnes âgées trouvent la mort à cause d’une mauvaise chute.
Pour réduire cette mortalité, le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère délégué à l’Autonomie ont lancé un plan national antichute des personnes âgées, avec pour objectif la réduction de 20% du nombres de chutes d’ici trois ans.

Des outils de prévention et de sensibilisation

Informer, sensibiliser tous les publics aux risques de chutes et à leurs conséquences. Le plan national antichute s’articule autour de cinq axes prioritaires :
  1. Savoir repérer les risques de chutes et alerter  : informer les professionnels de santé, les personnes âgées et leurs aidants sur le risque de chute ;
  2. Aménager son logement pour éviter les risques de chutes : mise en place de dispositifs de repérage des risques du logement ;
  3. Des aides techniques à la mobilité faites pour tous : création de modules spécifiques de rééducation post-hospitalisation ;
  4. L’activité physique, meilleure arme antichute : orientation vers des programmes sportifs adaptés aux besoins des personnes âgées ;
  5. La téléassistance pour tous.
Une carte géolocalisée sera par ailleurs développée afin que tout citoyen (bénéficiaire, professionnel ou aidant) puisse identifier les services et actions près de son domicile concourant à la réduction des chutes.