Plan de résilience économique et sociale : Ouverture d’un appel à manifestation d’intérêt pour sécuriser l'approvisionnement de la France en intrants critiques

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 25/03/2022 |Modifié 25/03/2022

Dans le cadre du plan de résilience économique et sociale et de France 2030, le Gouvernement annonce l’ouverture d’un appel à manifestation d’intérêt visant à réduire la dépendance de l’industrie française vis-à-vis de la Russie, de la Biélorussie ou de l’Ukraine en matière d’intrants critiques.

L’objectif de cet appel à manifestation d’intérêt, intitulé « Intrants, dépendance russe, biélorusse ou ukrainienne », est de pallier les principales difficultés d’approvisionnement des industries nationales auprès de fournisseurs russes, biélorusses ou ukrainiens. Il s’agit notamment de matières premières stratégiques du secteur de la métallurgie (nickel, aluminium, cuivre, titane), de consommables spécifiques de la sidérurgie (électrodes en graphite, briquettes de fer, réfractaires), de certains produits de l’industrie chimiques (noir de carbone, gaz rares, etc.) ou d’intrants critiques pour le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire (engrais ou huiles et tourteaux de tournesol, pour l’alimentation animale).
Ouvert jusqu’au 30 janvier 2024 avec une analyse des projets organisée au « fil de l’eau », l’appel à manifestation d’intérêt accompagnera, sous forme de subventions et/ou d’avances remboursables, des projets visant à soutenir les volumes et qualités d’approvisionnement d’envergure. Les projets peuvent aussi viser, à compétitivité égale ou supérieure des fonctions produites, à réduire les volumes de matières et les quantités d’énergie consommés, adapter les qualités et substituer les approvisionnements les plus problématiques.
France 2030 a pour mission de renforcer notre résilience et financer l’émergence d’industries nationales et européennes dans des secteurs stratégiques, dont la pertinence est renforcée par la crise actuelle. A moyen et long terme, cette résilience passera par le renforcement de notre base industrielle sur les intrants critiques venant de Russie et par un travail au niveau européen sur nos dépendances, en vue notamment d’une meilleure prise en compte des externalités sociales et environnementales de nos importations. En parallèle, la mise en place de nouveaux partenariats avec des pays tiers de confiance permettra de sécuriser et diversifier nos approvisionnements en métaux ou intrants critiques.
Le cahier des charges est disponible sur le site de Bpifrance, opérateur pour le compte de l’Etat :
https://www.bpifrance.fr/nos-appels-a-projets-concours/appel-a-manifestation-dinteret-intrants-dependance-russe-bielorusse-ou-ukrainienne

Partager la page