Numérique, jeunesse, services de proximité... L'État réinvestit dans nos campagnes

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 24/09/2021

En visite officielle dans l’Yonne, le Premier ministre a annoncé le renforcement des dispositifs de l’Agenda rural.

Partager la page

Photo : Agence nationale de la cohésion des territoires
Le Premier ministre Jean Castex, en déplacement ce vendredi 24 septembre 2021 dans l’Yonne, a présidé le 3e Comité interministériel de la ruralité, étape importante dans la mise en œuvre de l’Agenda rural, lancé en 2019. 93,5 % des mesures de ce projet, visant à favoriser le développement des territoires ruraux et à améliorer la vie quotidienne de leurs habitants, ont été réalisées ou sont en cours de réalisation. De réelles avancées sont particulièrement visibles dans quatre domaines :
  • le numérique avec le déploiement du très haut débit et une nette amélioration de la couverture mobile ;
  • la jeunesse et l’égalité des chances avec notamment la mise en place des volontariats territoriaux en administration (VTA) et la multiplication des cordées de la réussite ;
  • le soutien aux projets des collectivités locales avec des programmes ambitieux portés par l’ANCT ;
  • l’accès aux services publics grâce au développement du réseau France services.

Élargissement du monde rural

Le Premier ministre a annoncé plusieurs mesures supplémentaires afin de poursuivre l’élargissement du monde rural, dont :
  • l'accessibilité des services de proximité : 2 000 maisons France services, déplacement de 80 bus France services pour agir contre la fracture numérique, 30 000 services civiques déployés ;
  • 1 000 cafés pour redynamiser les communes de moins de 3 5000 habitants : un café récemment ouvert dans une commune rurale pourra ainsi postuler pour bénéficier d’un accompagnement sur-mesure ;
  • l'égalité hommes-femmes et des personnes LGBT : dispositifs de soutien à toutes les initiatives et à toutes les associations dans les territoires ruraux qui œuvrent dans ces domaines ;
  • sécurité des territoires  : 10 millions d’euros seront déployés sur deux ans pour renforcer la sécurité de ces territoires via l’incitation à la création de centre de télésurveillance départementaux.