Muance combine des méthodes alternatives de construction, des matériaux biosourcés et des maquettes numériques.
Source : Getty

Muance révolutionne la production de logements sociaux en France

Publié 05/10/2022

Comment ? En combinant des méthodes alternatives de construction, des matériaux biosourcés et des maquettes numériques. La start-up bénéficie du soutien financier de France 2030.

Partager la page

En France, les demandes de logements sociaux ne cessent d’augmenter tandis que la construction de logements diminue depuis plusieurs années.

Autre constat : le secteur du bâtiment génère 23 % des émissions de gaz à effet de serre.
Pour inverser ces tendances, la start-up française Muance développe une solution constructive innovante, qui repose sur trois leviers d’action :
  • préfabrication ;
  • matériaux bas-carbone ;
  • maquette numérique.

Primée au concours i-Nov 2022

Créée en 2020 au sein du Technopole de l'environnement Arbois Méditerranée, à Aix-en-Provence, Muance est lauréate du concours d’innovation i-Nov, dans la catégorie « Performance environnementale et énergétique des bâtiments ». Ce dispositif, financé par France 2030, soutient l’émergence accélérée de start-up et de PME ayant le potentiel pour devenir des champions d’envergure mondiale dans leur domaine.

Je découvre l'entreprise

« Au-delà du coup de pouce financier, le prix i-Nov 2022 est une reconnaissance de notre travail et légitime notre solution constructive alternative. »

Lionel Morenval

  • Dirigeant de Muance

Trois leviers d'action

Industrialiser la construction de l’habitat par la préfabrication

Près de 80 % du logement est réalisé en atelier, dans l’usine de Muance à Vatry (Marne).

Des modules préfabriqués de 20 m3 chacun, entièrement aménagés et transportables en camion, sont construits en série.

Par exemple, un logement T3 est composé de quatre modules préfabriqués complémentaires.

Une fois sur le chantier, ils sont assemblés à la manière de briques de jeux de construction.

Utiliser des matériaux bas-carbone

Après deux ans de recherches avec le Centre d’excellence en recherches et en innovation pour l’industrie du béton (Cerib), Muance a mis au point un béton « nouvelle génération », léger, sans sable et bas-carbone dans lequel est injecté de l’air.

L’isolant biosourcé provient de biomasses locales - à moins de 50 km de l’usine - et affiche des performances acoustiques et thermiques élevées.

L’objectif est la sobriété énergétique des constructions.

Miser sur une maquette numérique

Pour contrôler la qualité et sécuriser la construction en usine et l’assemblage sur le chantier des modules, Muance mise sur la maquette 3D numérique (BIM).

Tout est contrôlé par un seul outil numérique, qui intègre les informations graphiques et techniques du bâtiment.

C’est un gain de temps et de qualité à chaque étape.

Premiers logements livrés en 2023

« Notre procédé innovant ambitionne de réduire les coûts de construction d'environ 30 %, les délais de 50 %, l'empreinte carbone de 60 %, les déchets de 80% par rapport à un chantier classique », analyse Lionel Morenval, fondateur et directeur de Muance.
Des résultats prometteurs qui ont convaincu Plurial Novilia, bailleur social d’Action logement, de commander à Muance la construction de 130 logements à Reims et Châlons-sur-Marne. Ces habitations seront livrées en 2023.

Dans cet article


Articles récents

Le choix de la rédaction