L'Union européenne à l'honneur

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 10/05/2023

La journée de l’Europe vient d'être célébrée dans tous les États membres de l'Union européenne. L’occasion de rappeler ses réalisations et ses défis.

Des drapeaux européens volent au vent.
« Sans Nations fortes, l’Europe est fragile. Mais sans Europe puissante, nos Nations sont plus faibles ! »
Mardi 9 mai 2023, la journée de l'Europe a été célébrée dans l'ensemble des États membres de l'Union européenne (UE) afin de rendre hommage à la déclaration du 9 mai 1950 de Robert Schuman, considérée comme marquant le début de la construction communautaire.
Pour atteindre l'autonomie stratégique, la neutralité carbone et garantir notre indépendance, nous avons besoin de l'Union européenne, afin d'agir ensemble et construire un espace de paix, respectueux des valeurs universelles.
L'UE nous a protégés des crises et permis une relance majeure de l'économie après le Covid-19 et apporté une réponse ferme face à l'agression russe en Ukraine.

Défi climatique

Elle permettra aussi de relever les défis d'avenir, à commencer par le défi climatique :
  • En 2030, nos émissions de carbone auront diminué de 55 % et en 2050, nous aurons atteint la neutralité carbone.
  • Cette transition est menée avec solidarité et équité, avec un Fonds de transition de 59 milliards d'euros pour un accompagnement social de la transition, mais aussi avec une taxe carbone aux frontières pour que les producteurs étrangers qui exportent vers l'UE soient soumis aux mêmes exigences environnementales que nos producteurs européens.

Protection des données personnelles

L'Union européenne a également montré la voie à suivre au reste du monde sur la protection des données personnelles, la modération des contenus en ligne, l'action contre la désinformation, l'équité concurrentielle ou encore les crypto-monnaies.

Technologies critiques

Enfin, pour garantir notre indépendance, l'UE développe ses capacités dans les technologies critiques de demain :
  • Une quarantaine de projets de production d'hydrogène ont été lancés en Europe dont un quart en France.
  • Sur le marché mondial des semi-conducteurs, la part européenne aura doublé d'ici 2030, pour atteindre 20 %.
  • Les règles européennes permettront à la France d'exporter des batteries électriques en 2027, alors que le pays était dépendant en 2017 sur le sujet.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction