Les clés pour reconnaître une arnaque au compte personnel de formation

Publié 11/07/2022

Les fraudes au compte personnel de formation (CPF) sont quasiment quotidiennes.

Partager la page

Une femme utilise son smartphone.
Source : Getty
« Récupérez votre solde CPF en cash ! » « Une tablette tactile offerte avec la formation gratuite payée par l’État »... Vous êtes déjà tombé sur ce type d’annonce un peu trop belle pour être vraie ? Il s'agit d'arnaques classiques au CPF, le compte personnel de formation.

Voici nos conseils pour éviter ces fraudes, quasi quotidiennes.

Le compte personnel de formation (CPF)

Ce dispositif public vous permet de devenir acteur de votre projet professionnel en cumulant des droits à la formation, comptabilisés en euros ou en heures pour vous inscrire aux formations professionnelles éligibles.

Je consulte Mon compte formation

J'évite les arnaques

Appels, SMS, courriels, pubs sur Facebook ou TikTok… Les fraudeurs utilisent la technique dite du hameçonnage (ou « phishing ») ainsi que le démarchage agressif pour tenter de vous attirer dans les filets de leur arnaque.
Pour éviter toute fraude, voici la marche à suivre :
  • en cas d'appel au sujet du CPF, raccrochez immédiatement ;
  • ne cliquez pas sur les liens envoyés par SMS et supprimez le message  ;
  • ne communiquez jamais vos données personnelles ;
  • signalez les numéros à la plateforme contre les spams et sms (accessible en ligne  ou par SMS au 33700) ;
  • comparez les offres proposées par les différents centres de formation ;
  • enfin, connectez-vous uniquement sur le site officiel : moncompteformation.gouv.fr.
De plus, si vous ne souhaitez plus recevoir d’appels pour des offres commerciales, le service gratuit Bloctel vous permet de refuser d’être démarché par un professionnel avec lequel vous n’avez pas de relations contractuelles en cours.
Source : moncompteformation.gouv.fr

Fraudes au CPF : prenez gardes aux faux « bons plans » !

« Offrez-vous un ordinateur avec seulement 99 euros payé par le CPF », « récupérez votre solde CPF en cash ! », « Une tablette tactile offerte avec la formation gratuite payée par l’État… ».
Vous êtes déjà tombés sur ce type d’annonces un peu trop belles pour être vraies ?

Les publicités proposant des cadeaux en échange de l’inscription à une offre de formation (type tablette, ordinateur, téléphone…) ou de récupérer une partie du solde en argent comptant, relayées sur les réseaux sociaux et parfois par des influenceurs, sont illégales et punies par la loi.

La Caisse des dépôts est épaulée par des services de l’État qui sont pleinement mobilisés pour faire cesser ces pratiques qui ne restent pas impunies. Les organismes ou individus proposant ces faux « bons plans » s’exposent à de graves sanctions.
Attention, en acceptant ces offres illégales ou en les diffusant, vous vous exposez aussi à des poursuites.

Envie de contribuer à stopper les fraudes pour protéger ce service public ? Ne donnez pas suite aux propositions : signalez sur les réseaux sociaux et à la Caisse des dépôts toute publicité proposant ces faux « bons plans » !

L’achat d’une formation doit vous permettre d’acquérir de nouvelles compétences pour votre métier ou donner vie à un projet de reconversion professionnelle. Ce service public est plus que jamais précieux pour progresser dans votre parcours professionnel et vous adapter aux évolutions du marché du travail : utilisez vos droits CPF à bon escient.

Le compte personnel de formation (CPF) est un dispositif public permettant à chaque actif de devenir acteur de sa formation. Tout au long de votre vie active, vous cumulez des droits à la formation. La Caisse des dépôts gère le dispositif pour le compte du ministère du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion.

En 2021, une forte augmentation des fraudes au CPF

Selon le rapport d’activité 2021 du service de renseignement financier TRACFIN le nombre de déclarations de soupçon liées à une fraude au CPF est en forte augmentation : 116 en 2021 contre 10 en 2021 soit une multiplication par près de douze en un an.

Je consulte le rapport d'activité 2021 du TRACFIN