Les bons réflexes face aux pluies intenses et inondations

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 23/08/2022

Pour la 7ème année, le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, avec l’appui du ministère de l’Intérieur, renouvelle la campagne de prévention face aux pluies intenses et inondations.

Alors que l’été 2022 a été marqué par une sécheresse exceptionnelle et de nombreux feux de forêt, la chaleur pourrait rapidement laisser place à des averses et orages intenses sur l’arc méditerranéen.
Pour prévenir cette situation, le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires renouvelle sa campagne annuelle d’information dont l'objectif est de faire connaître les bons réflexes qui sauvent en cas de phénomènes hydrométéorologiques méditerranéens dangereux.
Source : ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

Comment agir en cas de pluies méditerranéennes intenses

  • Je reporte tous mes déplacements, que ce soit à pied ou en voiture ;
  • je ne vais pas chercher mes enfants à l’école ou à la crèche : ils y sont en sécurité ;
  • je reste ou je rentre dans un bâtiment. Je monte en hauteur, à l’étage ;
  • si possible, je coupe les réseaux de gaz, d’électricité et de chauffage ;
  • quelques centimètres d’eau suffisent à emporter une voiture. Je ne prends pas ma voiture ou je ne reste pas dedans ;
  • je ne descends pas dans les sous-sols ou les parkings souterrains ;
  • je m’éloigne des cours d’eau, des berges et des ponts. Pour éviter la foudre, je ne me réfugie pas sous un arbre ;
  • je reste informé et à l’écoute des consignes des secours et/ou de ma mairie ;
  • je me soucie des personnes vulnérables et isolées en privilégiant les SMS afin de laisser les réseaux disponibles pour les secours.
Source : ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires
Pluie-inondation : je ne me déplace pas. Je reporte mes déplacements, à pied ou en voiture, et je reste à l'abri. Je laisse mes enfants à l'école ou à la crèche car ils y sont en sécurité. Je n'utilise pas ma voiture, quelques centimètres d'eau suffiraient à l’emporter.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction