Les Assises du commerce pour relever les défis de demain

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 30/11/2021

L'événement s’ouvre le 1er décembre 2021 à Bercy pour trois semaines. Objectif : poser les bases d'un nouveau modèle économique porté par l’e-commerce et la transition écologique.

Partager la page

Source : Getty
Le commerce est à la croisée des chemins . De la petite boutique à la grande surface, le secteur connaît une mutation sans précédent de son modèle économique et social. Parmi les nouveaux enjeux du secteur , la transformation numérique et la transition environnementale sur fond de crise sanitaire. Avec la fermeture de nombreux magasins, la crise de la Covid-19 a mis en lumière l’importance des commerces dans la continuité des échanges des biens et services mais aussi dans le lien social. C'est pour répondre à cette évolution que s'ouvrent les Assises du commerce le 1er décembre à Bercy .

Journée de lancement

À l'occasion de la journée de lancement, Bruno Le Maire , ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, interviendra en introduction. Alain Griset , ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance chargé des Petites et Moyennes Entreprises prendra la parole en conclusion, à l'issue de deux tables rondes et d'interventions qui réuniront des spécialistes du secteur . Au rendez-vous : des chefs d’entreprises, sociologues, économistes, géographes, juristes, associations de consommateurs, élus locaux et parlementaires, organisations professionnelles...

Vision stratégique

Les Assises du commerce permettront de définir collectivement une vision stratégique , afin de répondre aux quatre principaux défis que le secteur doit relever :
  1. Adapter le commerce aux nouveaux modes de consommation ;
  2. Préserver et développer le commerce dans les territoires ;
  3. Renforcer l’équité entre les acteurs et leur compétitivité ;
  4. Favoriser l’emploi dans le commerce.

Les chiffres-clés du commerce en France

Le commerce c’est : 680 900 entreprises ; 2,7 millions de salariés en ETP (équivalent temps plein). L’étude Insee de décembre 2020

L’étude Insee de décembre 2020