Les 3 priorités de France Relance

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 03/09/2020

Écologie, compétitivité, cohésion : découvrez les 3 priorités du plan de relance.

Écologie

Notre objectif est clair : devenir la première grande économie décarbonée européenne. Pour ce faire, 30 milliards de l’enveloppe globale seront consacrés à quatre secteurs prioritaires : la rénovation énergétique des bâtiments, les transports, la transition agricole et l'énergie. Ces investissements permettront à la France de se développer en adoptant une croissance durable et juste.
La crise du coronavirus devrait entraîner la plus forte baisse annuelle des émissions de CO2 à l’échelle mondiale, les usines étant fermées et la mobilité considérablement réduite. Après la crise économique de 2008, les émissions de CO2 étaient rapidement reparties à la hausse pour dépasser leur niveau d’avant crise, suite à une vague de dépenses de relance à forte intensité carbone. Aujourd’hui, il est de notre devoir de tirer les leçons du passé pour donner naissance au monde de demain. C’est pourquoi les investissements décidés par le Gouvernement ont pour vocation d' accélérer de manière décisive la modernisation à moyen et long terme de notre économie en opérant sa transition écologique.
Identifier et investir dans les secteurs et technologies d’avenir propres, soutenir les entreprises industrielles pour qu’elles polluent moins et réussissent leur transition, relocaliser pour limiter les importations, accompagner le consommateur dans son souhait d’être acteur de sa consommation... Faire le pari d’une société plus économe en ressources et axée sur la proximité, c’est aussi développer la compétitivité de notre Nation et nourrir notre indépendance.

Compétitivité

Retrouver compétitivité et croissance, soutenir l’innovation en opérant une transition environnementale, énergétique et numérique, relocaliser notre production : la crise est le terreau d’opportunités pour la France de demain.
Tout au long de cette crise, la mobilisation et l’agilité de notre personnel soignant, de nos chercheurs, de nos entreprises, de nos industries témoignent de notre capacité à créer demain au profit d’une économie plus résiliente et plus responsable.
La crise a rappelé l’importance de préserver nos savoir-faire industriels, scientifiques et technologiques dans des secteurs essentiels (santé, agriculture, éducation, industrie, numérique) pour assurer la résilience et la souveraineté de notre pays.
Le plan de relance vise donc à accompagner plus fortement encore dans leurs projets, nos industries, et particulièrement les PME et ETI , premiers relais de l'emploi sur les territoires pour renforcer notre indépendance économique. 25 milliards seront ainsi consacrés pour permettre une reprise durable de l’activité des TPE et PME qui représentent ⅓ de l’activité économique des entreprises françaises.

Cohésion

Comme pour l’ensemble des pays en temps de crise, le grand défi auquel il faudra faire face dans les prochains mois sera d’éviter une hausse des inégalités en France. La relance sera solidaire, elle bénéficiera à tous les Français et impliquera une solidarité entre les générations, entre les territoires, et entre les entreprises de toutes tailles.
3 enjeux majeurs :
  • Le soutien massif au système de santé afin de donner davantage de souplesse aux établissements, d’intégrer la qualité des soins dans les règles de financement des hôpitaux et des médecins de ville et de mettre l’accent sur la prévention.
  • La préservation et la sauvegarde de l’emploi sur le territoire français. Le plan vise à renforcer le poids des acteurs clés dans la transformation du pays. A ce titre, un soutien sera apporté aux structures de l’économie sociale et solidaire (ESS). Et des moyens seront consacrés à la formation professionnelle pour accompagner les jeunes, les travailleurs vulnérables ou ceux qui souhaitent développer un projet de reconversion.
  • Un accompagnement spécifique des collectivités territoriales qui bénéficieront d’une d’aide pour le financement de leurs investissements et de leurs projets structurants.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction