Le « Slow tourisme », voyage alternatif respectueux de l'environnement

Publié 03/06/2022

Et si, cet été, vous conjuguiez déplacements lents et découverte du patrimoine français ?

Partager la page

Le parc des Cévennes, dans le Gard.
Source : Getty
 « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ! » écrivait Jean de La Fontaine dans Le Lièvre et la tortue.
Et si, cet été, nous appliquions à la lettre la morale de cette fable en pratiquant le tourisme durable ?
La philosophie de ce tourisme alternatif : voyager autrement en prenant son temps.
Paysages, histoires, culture, gastronomie... L'Hexagone regorge de trésors que le tourisme durable, soutenu par les pouvoir publics, nous invite à (re)découvrir.

Déconnexion et proximité

La palette des moyens doux, écologiques et sains de déplacements pour agrémenter vos vacances ne cesse de s'étendre.

Marche, cyclotourisme, randonnées pédestres, équestres ou encore glisses fluviales sont là pour vous porter au rythme d’un temps intérieur retrouvé, pour redécouvrir la diversité des senteurs et des paysages, les curiosités du patrimoine local, historique, culturel et gastronomique de la France. Les cinq sens sont sollicités à foison.
Le tourisme durable invite à la déconnexion, la redécouverte de territoires de proximité, la rencontre et le partage avec les populations locales. Et sa pratique incite à des voyages plus écologiques, à faible émissions de CO², respectant le patrimoine et la biodiversité.
Découverte de la Vélodyssée en Côte Landes Nature, le long du littoral atlantique.

La Vélodyssée c’est une sorte d’Erasmus du vélo. 42 pays sont traversés par le réseau européen de pistes sécurisées de la Suède au Portugal pour découvrir les pays et leurs populations locales.