1. Santé
    2. Covid-19

Le protocole sanitaire allégé le 28 février

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 28/02/2022

La doctrine relative au dépistage des personnes contacts et au port du masque est assouplie.

Partager la page

Le bras d'une personne brandit un masque chirurgical en l'air sur fond de ciel bleu.
Source : Getty
Au regard de l’évolution favorable de la situation sanitaire, le ministère des Solidarités et de la Santé a saisi le Haut Conseil de la santé publique pour évaluer la possibilité de faire évoluer le protocole sanitaire en population générale.
À la suite de cet avis, le Gouvernement a décidé d’assouplir plusieurs contraintes pesant sur les Français à partir du 28 février 2022, échéance à laquelle est constaté quatre semaines de baisse continue de l’incidence.
Les allègements suivants entrent en vigueur le 28 février :
  • le dispositif de dépistage des personnes ayant eu un contact avec une personne testée positive est allégé. Les personnes contacts n’auront plus à réaliser qu’un seul test (autotest, test antigénique ou test RT-PCR) à J+2 au lieu de trois (à J0, J+2 et J+4). Dans le cas d’un autotest positif, la personne devra faire un test antigénique ou un test RT-PCR de confirmation. Les règles d’isolement demeurent inchangées pour les personnes positives ;
  • à l’exception des transports, le port du masque n'est plus obligatoire dans tous les lieux clos soumis au « pass vaccinal ». Pour rappel, depuis le 2 février 2022, le port du masque n'est plus exigé en extérieur. Le port du masque reste préconisé en cas de regroupement de personnes avec une forte densité.