La vaccination des élèves dans leur établissement scolaire

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 05/10/2021

« Vaccinez-vous, faut pas avoir peur, faut y aller. » Reportage vidéo dans un collège de Romainville, en Seine-Saint-Denis, où le centre de vaccination contre la Covid-19 est venu... jusqu'à l'établissement.

La stratégie du Gouvernement contre l’épidémie prévoit l’organisation de campagnes de vaccination dans les collèges et les lycées . La vaccination de cette partie de la population contribue en effet à maintenir un maximum d’enseignement en présence et permet d’envisager à terme l’allègement des mesures qui perturbent les enseignements et plus généralement la vie scolaire.

« Aller vers » les collégiens

Au collège Gustave Courbet, à Romainville (Seine Saint-Denis) par exemple, l'Agence régionale de santé s'est déplacée dans l'établissement pour vacciner les élèves. Ce dispositif d'« aller vers » consiste, explique Franck Cutillas, directeur académique adjoint de la Seine-Saint-Denis, à ce que « les élèves n'aient pas à se déplacer jusqu'au centre de vaccination. Ce sont les centres qui viennent dans les établissements ».
La vaccination des élèves dans leur établissement scolaire

Plusieurs modalités d'organisation

Chaque collège et chaque lycée propose une offre spécifique de vaccination aux élèves de 12 ans et plus. Différentes modalités d’organisation sont possibles :
  • le déplacement d’une équipe mobile de vaccination dans l’établissement scolaire ou à proximité ;
  • le déplacement des élèves, à pied ou en transport, dans les centres de vaccination ;
  • mais également la venue de vaccibus, des créneaux réservés par établissement dans les centres de vaccination avec ou sans rendez-vous, etc.
À la rentrée scolaire, les collèges et lycées ont informé les parents d’élèves des dispositifs qui sont déployés depuis le début de l'année.

Des équipes mobiles habilitées

Les opérations de vaccination organisées dans les établissements scolaires ou dans des centres éphémères sont assurées par des équipes mobiles dédiées composées par des personnels de santé, professionnels de ville et personnels intervenant habituellement dans les centres de vaccination . Elles vérifient l’absence de contre-indications, accompagnent et informent les adolescents, et répondent à toute difficulté qui pourrait survenir tout au long de son parcours. L’Éducation nationale apporte son appui pour organiser ces opérations, et pour accompagner et surveiller les élèves. Conformément à la loi du 5 août 2021, une autorisation écrite de l’un des deux parents est demandée pour la vaccination des élèves de moins de 16 ans . La vaccination des élèves de 16 ans et plus se fait sur leur demande, formalisée par écrit. La vaccination ne peut en tout état de cause se faire sans le consentement de l’élève.
Faut-il un accord parental pour se faire vacciner contre la Covid-19 quand on est mineur ?

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !