La vaccination contre la variole du singe

Publié 13/07/2022 | Modifié 28/07/2022

Face à la diffusion de Monkeypox, une vaccination préventive est proposée aux groupes les plus exposés au virus.

Partager la page

Source : Getty
La vaccination contre la variole du singe (dite « Monkeypox ») s'élargit.
Depuis le 11 juillet 2022, en plus des personnes qui ont eu un contact à risque avec une personne malade, les personnes entrant dans les indications retenues par la HAS peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner sur l’ensemble du territoire.
Les publics éligibles sont :
  • Les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et les personnes trans, dans les deux cas, multipartenaires
  • Les personnes en situation de prostitution 
  • Les professionnels exerçant dans les lieux de consommation sexuelle.
La vaccination peut aussi être envisagée au cas par cas pour les professionnels de santé amenés à prendre en charge les personnes malades.

Comment ça marche ?

La vaccination s'effectue avec deux doses de vaccin, administrées par voie sous-cutanée et espacées de 28 jours (ou 1 dose unique pour les personnes ayant déjà été vaccinées contre la variole et 3 doses pour les personnes immunodéprimées).
Les personnes volontaires et concernées pourront accéder à la vaccination sur la base d’une auto-déclaration de leur statut de personne cible pour la vaccination, après évaluation de la balance bénéfice-risque individuelle de cette vaccination. Le procédé est le même pour les personnes rapportant un contact à risque avec une personne malade.

Où se faire vacciner ?

Pour trouver les coordonnées du centre de vaccination le plus proche de chez vous, Santé.fr met à votre disposition une carte interactive.
La liste des lieux de vaccination est également disponible sur les sites web des Agences régionales de Santé.
À Paris, un grand centre de vaccination est ouvert dans le XIIIe arrondissement.
Un arrêté du 26 juillet 2022 relatif à la vaccination contre le Monkeypox habilite désormais les étudiants en médecine formés à cet effet, à vacciner contre la maladie de la variole du singe.
Jérôme Salomon répond à vos questions sur la variole du singe