La politique de la ville au cœur du déplacement du Premier ministre à Rennes

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 01/10/2021

Le Premier ministre Jean Castex est à Rennes (Ille-et-Vilaine), ce vendredi 1er octobre 2021, à l’occasion du 3e comité interministériel à la ville pour faire le bilan de l’action de l’État​​​​​.

Partager la page

Photo : Getty
Le Premier ministre se déplace ce vendredi à Rennes, à l’occasion du 3ème comité interministériel à la ville, afin de suivre et évaluer l’action de l’État dans le cadre de la politique de la ville, notamment en matière de sécurité . La politique de la ville est une priorité du Gouvernement depuis le début du quinquennat avec :
  • le contrat de sécurité intégré (CSI) ;
  • l’amende forfaitaire délictuelle (AFD) ;
  • le suivi des politiques publiques engagées pour les villes dans le cadre le 3e comité interministériel des villes de l’année.
Intervention du Premier ministre à l'issue du Comité interministériel à la Ville

Contrat de sécurité intégrée

Les contrats de sécurité intégrée (CSI) ont pour ambition d' agir plus efficacement contre l’insécurité en associant les parties prenantes sur plusieurs volets : la sécurité intérieure, la justice, la prévention de la délinquance, l’accompagnement des mineurs, la radicalisation et la mobilité. D’ici la fin de l’année, ce sont près de 100 contrats de sécurité intégrée qui seront mis en œuvre et renforceront la sécurité sur le territoire national.À date, 79 sont encore en cours de finalisation.

Amendes forfaitaires délictuelles

Lancées le 1er septembre 2020, les amendes forfaitaires délictuelles consistent à permettre aux forces de l’ordre de verbaliser directement les personnes détenant de petites quantités de stupéfiants. La mesure permet de simplifier les procédures en évitant le passage par le tribunal de justice. À date, près de 104 000 amendes ont été données.

3e Comité interministériel à la Ville

Le Premier ministre a notamment dressé le bilan des mesures prises en janvier dernier en faveur de l’apaisement des quartiers prioritaires : cet été, près d’un million de jeunes ont pu bénéficier de plus de 15 000 activités d’été. 145 médiateurs ont déjà été déployés sur place, sur les 600 annoncés.

Le choix de la rédaction