La plateforme numérique Résorption-bidonvilles se dote de nouvelles fonctions pour faciliter l’action sur le terrain.

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 02/07/2021 |Modifié 02/07/2021

Lancée en 2018, la plateforme Résorption-bidonvilles, start-up d’État pilotée par la Dihal, propose une solution numérique collaborative à l’ensemble des acteurs de la résorption des bidonvilles en France. Co-construite avec les acteurs de terrain, au plus de près de leurs besoins, Résorption-bidonvilles intègre de nouvelles fonctionnalités pour améliorer le partage d’informations entre les intervenants sur site.

Afin de mieux répondre aux freins liés à une circulation limitée de l’information, pour accompagner les acteurs vers plus de coordination et assurer un meilleur pilotage des actions de résorption, la plateforme numérique intègre dans sa dernière version une fonctionnalité « Journal du site ». Elle permet ainsi aux différents intervenants d’un site d’échanger sur les différentes actions mises en place, de partager rapidement et simplement des informations et de transmettre des points d’attention aux pouvoirs publics. La fonctionnalité « Journal du site » permet donc d’aller plus loin dans le suivi en temps réel des actions de résorption des bidonvilles, grâce notamment au système de notification qui alerte l’ensemble des intervenants d’un site dès la publication sur la plateforme d’une nouvelle information les concernant.
La plateforme numérique Résorption-bidonvilles, portée et lancée en 2018 par la Dihal, s’inscrit dans un objectif de transformation de l’action publique et est conçue à destination de l’ensemble des acteurs territoriaux de la résorption des bidonvilles : Préfectures, DDETS, Éducation nationale, Agences régionales de Santé, collectivités territoriales et opérateurs. plateforme rassemble toutes les personnes engagées dans la résorption des bidonvilles : chef de service, coordinateur, travailleur social, médiateur ... Depuis sa création dans le cadre d’une start-up d’État pilotée par la Dihal, soutenue par le ministère de la Transition écologique et le Fonds de transformation de l’action publique, les développements de la plateforme se poursuivent en lien étroit avec ses usagers. Outil d’information, de partage et de pilotage des actions de résorption des bidonvilles en France métropolitaine, la plateforme numérique permet de créer une véritable dynamique collaborative, au sein d’un territoire, entre les acteurs engagés vers l’objectif de résorption des bidonvilles. Elle réunit ainsi près de 630 utilisateurs issus de plus de 290 organisations.
Enfin la plateforme numérique Résorption-bidonvilles participe activement à la gestion de crise sanitaire et a pour objectif d’appuyer les Agences régionales de Santé dans le déploiement des campagnes de sensibilisation et de vaccination menées sur les territoires auprès des personnes vivant en bidonvilles par le développement technique de l’outil et l’accompagnement dans l’utilisation de la plateforme par les opérateurs pour assurer ce suivi.

Partager la page