La parentalité numérique a son portail dédié

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 07/10/2021

Le Gouvernement élargit le champ de jeprotegemonenfant.gouv.fr pour agir contre la surexposition aux écrans des plus jeunes.

Anxiété, difficultés d’attention, troubles du langage et du sommeil ... Tels sont les effets de l'utilisation abusive des écrans sur les enfants. Selon une étude menée par Santé Publique France , trois heures représente le temps qu’un enfant passe quotidiennement devant les écrans. Pour aider les parents à contrôler et limiter le temps d’exposition des enfants, le site jeprotegemonenfant.gouv.fr s’élargit et devient un site d’informations unique sur la parentalité numérique. Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, Cédric O, secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques et Adrien Taquet, secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des Familles, ont en effet signé, aux côtés d’une vingtaine de parties prenantes, un protocole d’engagements élargissant le périmètre de la plateforme.

Des outils pratiques pour un usage raisonné

Désormais, le site centralisera les outils pratiques et les ressources nécessaires pour un usage raisonné et raisonnable des écrans chez les mineurs. L'objectif demeure avant tout de prévenir les usages excessifs et inappropriés des écrans , en facilitant l’accès du grand public à une information et à des repères fiables. Depuis son lancement en février 2021, le site fournissait déjà les clés pour protéger les mineurs de l’exposition aux contenus pornographiques en ligne . Il conseille et accompagne par ailleurs les parents sur la mise en place du contrôle parental.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction