La feuille de route du Gouvernement pour faire face aux risques de sécheresse

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 03/05/2022 | Modifié 20/05/2022

Objectif : prévenir les risques de tension sur les ressources en eau.

Partager la page

L'irrigation d'un champ.
Source : Getty
Face aux risques de tension sur les ressources en eau sur les court et long termes, le Gouvernement a décidé de hausser les moyens des agences de l’eau en augmentant leurs plafonds de dépenses de 100 millions d'euros, pour 2022.
L’objectif est de permettre d’anticiper les mesures nécessaires à la préservation de la ressource en eau et veiller aux enjeux d’eau potable, d’agriculture et de production d’énergie à l'aide de plusieurs leviers :
  • accompagner les filières agricoles dans leur stratégie d’adaptation au changement climatique ;
  • améliorer la résilience des territoires et la gestion de la ressource en eau, par des solutions fondées sur la nature, l’optimisation des retenues existantes ou la création de nouvelles retenues, la réutilisation des eaux usées traitées, des économies d’eau ;
  • soutenir les collectivités territoriales dans leurs initiatives visant à économiser l’eau et éviter toute pénurie d’eau potable : action contre les fuites dans les réseaux, interconnexions de sécurité ;
  • améliorer la résilience des milieux naturels pour garantir la pérennité des usages, notamment la désimperméabilisation des espaces urbains par la création d’infrastructures naturelles, déconnexion des eaux pluviales pour infiltration, favorisant le rechargement des nappes et réduisant la pollution des eaux.

Une carte de prévision du risque cet été

À l’issue de la prochaine réunion du Comité d’anticipation et de suivi hydrologique prévue fin mai, le Gouvernement publiera une carte de prévision du risque de sécheresse pour cet été.

L’eau, un enjeu crucial

Lancé le 28 mai 2021, le « Varenne agricole de l'eau et du changement climatique » avait pour pour objectif d’établir une feuille de route opérationnelle pour répondre aux enjeux de gestion de l’eau et d’adaptation au changement climatique auxquels est confrontée l’activité agricole.

Un délégué interministériel

Un délégué interministériel en charge du suivi des actions et travaux engagés dans le cadre de ce Varenne, le préfet Frédéric Veau, a été nommé en conseil des ministres du 28 avril 2022.

Il sera placé auprès des ministres en charge de la Transition écologique et des Transports et de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Dans cet article


Articles récents