Agir contre le sans-abrisme : La Dihal publie sa nouvelle feuille de route du Service public de la rue au logement

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 06/09/2021 |Modifié 02/12/2021

Lancé en janvier 2021, le Service public de la rue au logement propose un nouveau cadre d’action pour poursuivre et amplifier le déploiement du plan Logement d’abord et apporter des réponses plus efficaces dans la lutte contre le sans-abrisme. En ce sens, la Dihal publie sa feuille de route pour agir au plus près du terrain et permettre un accompagnement adapté des personnes dans le besoin pour faciliter leur réinsertion ou prévenir les ruptures pouvant conduire à la rue.

Depuis son lancement en 2017,le plan Logement d’abord a pour priorité d’améliorer l’accès des ménages défavorisés au logement individuel ou adapté. Dans une volonté profonde de travailler de concert avec les acteurs de terrain, l’État encourage et soutient la mobilisation des collectivités locales, des bailleurs et des associations pour permettre l’accès direct au logement et l’accompagnement des personnes les plus en difficulté.

Dans la cadre de la création du service public de la rue au logement mis en place au premier trimestre 2021, Emmanuelle Wargon a présenté la nouvelle feuille de route de la Dihal, qui pilote l’ensemble de la politique publique de l’hébergement et du Logement d’abord. Cette feuille de route intègre notamment la démarche de programmation pluriannuelle, l’accélération de la mise en œuvre du Logement d’abord, la simplification des procédures et le renforcement du dialogue avec les associations.

Cette feuille de route est structurée autour de 7 principaux axes déclinés en actions opérationnelles :
  •  Mettre en place le Service public de la rue au logement
  •  Développer les leviers structurels du déploiement du Logement d’abord
  •  Mettre la performance sociale au cœur de la lutte contre le sans-abrisme
  •  Prévenir les ruptures : Mettre en œuvre le 3ème plan interministériel de prévention des expulsions
  •  Développer une stratégie globale de prise en compte des gens du voyage
  •  Transformer les foyers de travailleurs migrants
  •  Agir sur tous les leviers mobilisables pour résorber les bidonvilles

Partager la page