Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 17/05/2023

À travers le monde, le 17 mai est consacré à l'action contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie.

Depuis 2005, le 17 mai est une journée de sensibilisation et de prévention pour agir contre la violence sous toutes ses formes et en tous lieux (physique, psychologique, sexuelle, médicale, sociale, institutionnelle...) envers l'homophobie, la transphobie et la biphobie.

Qu’est ce que la LGBT+phobie ?

La haine anti-LGBT+ désigne toute manifestation de mépris, de rejet ou de haine envers une personne ou un groupe de personnes en raison de son orientation sexuelle ou de son identité de genre, réelle ou supposée.
Elle peut prendre de multiples formes : de la moquerie aux violences physiques ou sexuelles, en passant par les insultes, la diffamation, les menaces, l’appel à la discrimination, à la haine ou à la violence, le harcèlement, les discriminations, voire le meurtre.

D'après le bilan annuel du Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) les atteintes « anti-LGBT » ont augmenté de 3 % en 2022.

L'évolution des droits LGBT+

Le 17 mai 2023 marque par ailleurs les 10 ans de la promulgation de la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe. L'occasion de revenir sur les grandes dates qui ont fait évolué les droits LGBT+.
  • 1791 : la Révolution française décriminalise les relations homosexuelles.
  • 1985 : une protection contre les discriminations en raison de l'orientation sexuelle est introduite dans la loi.
  • 17 mai 1990 : l’homosexualité est retirée de la liste des maladies mentales de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
  • 1999 : les couples de même sexe sont reconnus par le concubinage et l'adoption du pacte civil de solidarité.
  • 30 décembre 2004 : les insultes homophobes sont pénalisées.
  • 10 février 2010 : la France est le premier pays au monde à ne plus considérer la transidentité comme une pathologie mentale.
  • 17 mai 2013 : le mariage pour tous est autorisé.
  • 2 août 2021 : la procréation médicalement assistée (PMA) est ouverte au couple de femmes.
  • 31 janvier 2022 : les thérapies de conversion visant à modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre sont interdites.

L'engagement gouvernemental

Je suis témoin ou victime d'actes anti-LGBT+ ?

En cas d’urgence, je contacte par téléphone : le 17 (Police secours) ou le 112 dans toute l’Union européenne (numéro d’urgence européen). Par SMS : au 114 (pour les personnes sourdes ou malentendantes). Sur le site ou l’application « Ma Sécurité » : pour contacter par tchat la gendarmerie ou la police nationale.

Rendez-vous sur le site « Ma Sécurité »

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction