France 2030 : un plan d’investissement pour bâtir la France de demain

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 11/01/2022 |Modifié 11/01/2022

Le président de la République a présenté le mardi 12 octobre 2021 un grand plan d’investissement d’avenir, « France 2030 » à l’Élysée, en présence du Premier ministre, des ministres concernés et de 200 chefs d’entreprises et étudiants. Cet ambitieux dispositif s’inscrit dans la continuité des Programmes d’investissements d’avenir (PIA) dont la dernière vague avait été présentée en janvier 2021 par le Premier ministre.

« France 2030 » répond aux grands défis de notre temps, en particulier la transition écologique, à travers un plan d’investissement massif pour faire émerger les futurs champions technologiques de demain et accompagner les transitions de nos secteurs d’excellence : énergie, automobile, aéronautique ou encore espace.
Fruit d’un travail de concertation avec les professionnels des secteurs concernés mais aussi avec des jeunes qui feront la France de 2030, ce plan ambitionne de permettre à la France de retrouver le chemin de son indépendance environnementale, industrielle, technologique, sanitaire et culturelle et de prendre un temps d’avance dans ces secteurs stratégiques.
"Il s’agit d’argent que nous lèverons sur les marchés et qui sera sanctuarisé. Et là, je pense qu’il faut être très modeste. Il faut s'inspirer de ce qui a été très bien fait avec les programmes d'investissements d'avenir et qui étaient une bonne méthode. C'est une bonne méthode parce qu'elle a permis de ne pas confondre l'investissement d'avenir avec les investissements courants, de le sanctuariser dans les règles budgétaires et de dire c'est un investissement qui a des retombées qui ne sont pas des services de court terme, mais qui sont justement de la création de richesse. Et donc ça, il faut absolument le garder. Et donc, dans la méthode, il faut garder, un, le fait que c'est un investissement nouveau - c'est du vrai argent, nouveau, en plus des PIA déjà décidé - deux, il sera sanctuarisé, et trois, on doit garder les éléments de méthode que les différents programmes d'investissement d'avenir ont appris à l'écosystème français."
Emmanuel MACRON - Présentation du plan France 2030 – Palais de l’Elysée, le 12 octobre 2021
 

L’ambition du plan

Le plan France 2030 se déploiera à travers un prisme d’objectifs et de valeurs clairement établi et largement inspiré du Programme d’investissements d’avenir (PIA) :
  • Une doctrine claire inscrite dans la loi
  • La recherche d’un effet de levier (cofinancements public-privé)
  • Des procédures ouvertes et transparentes
  • Une véritable sélectivité et un haut niveau d’exigence
  • 50% des crédits de France 2030 sont consacrés à la décarbonation (et 0 dépense défavorable à l’environnement);           
  • Une attention portée à l’émergence (50 % du plan sera consacré aux acteurs émergents) ;
  • L’acceptation de la prise de risque et de l’échec ;
  • Des investissements dans l’innovation ET dans l’industrialisation (changement de doctrine des investissements d’avenir) ;
  • Les enveloppes pourront toutes évoluer en fonction des besoins afin de ne pas figer le plan ;
France 2030, dans le sillon tracé par les précédents PIA, se veut un grand programme d’investissement transformant, au service de la compétitivité et de l’avenir des futures générations.

Mieux comprendre, mieux vivre, mieux produire

Le plan « France 2030 », doté de 34 milliards d’euros déployés sur 5 ans, vise à développer la compétitivité industrielle et les technologies d’avenir.
Il poursuit 10 objectifs pour mieux comprendre, mieux vivre et mieux produire, à l’horizon 2030.
Huit milliards d’euros pour le secteur de l’énergie, afin de construire une France décarbonée et résiliente :
  • Faire émerger en France des réacteurs nucléaires de petite taille, innovants et avec une meilleure gestion des déchets.
  • Devenir le leader de l'hydrogène vert.
  • Décarboner notre industrie.
Quatre milliards d’euros pour les « transports du futur » :
  • Produire près de 2 millions de véhicules électriques et hybrides.
  • Produire le premier avion bas-carbone.
Deux milliards d’euros pour une nouvelle révolution de l’alimentation saine, durable et traçable :
  • Investir dans une alimentation saine, durable et traçable.
Trois milliards d’euros pour le secteur de la santé :
  • Produire 20 biomédicaments contre les cancers, les maladies chroniques dont celles liées à l'âge et de créer les dispositifs médicaux de demain.
Dans le domaine culturel :
  • Placer la France à nouveau en tête de la production des contenus culturels et créatifs.
Deux milliards d’euros pour l’espace et les fonds marins :
  • Prendre toute notre part à la nouvelle aventure spatiale.
  • Investir dans le champ des fonds marins.
Le plan France 2030, dont la gouvernance devrait être présentée dans les premières semaines de l’année 2O22, portera une véritable ambition pour la France. Il sera piloté, pour le compte du Premier ministre, par le Secrétariat général pour l’investissement qui, fort de son expertise de 4 Programmes d’investissements d’avenir successifs, mettra en œuvre le plan en travaillant étroitement avec les filières, les ministères concernés et les opérateurs de l’Etat.

Partager la page