Lancement du programme d’accélération French Tech 2030

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 19/04/2023 |Modifié 24/04/2023

Dans un contexte de compétition internationale particulièrement forte, le Président de la République a affirmé le 20 février 2023 l’ambition de souveraineté de l’État en décidant d’accompagner une centaine d’acteurs émergents innovants dans les thématiques de France 2030. C’est l’objet du programme French Tech 2030 qui associe de façon inédite l’ambition du plan France 2030, piloté par le Secrétariat Général pour l’investissement, l’accompagnement de la Mission French Tech et l’expertise de Bpifrance.

Le programme French Tech 2030 :
  • Un programme d’accélération ambitieux destiné à une centaine d’acteurs émergents de l’innovation
  • Une mobilisation de l’ensemble des moyens de l’État pour répondre à la compétition internationale et développer des leaders mondiaux
  • Un Appel à Candidatures spécifique pour sélectionner les entreprises à haut potentiel de croissance et leur offrir un accompagnement sur mesure
French Tech 2030, une ambition de souveraineté
Le plan France 2030, piloté par le Secrétariat général pour l’investissement, vise à soutenir l’émergence de ces innovations dans des secteurs stratégiques clés, notamment en s’appuyant sur les acteurs émergents.
Afin de répondre à cette ambition forte, le programme French Tech 2030 vise à retenir une centaine d’acteurs émergents de l’innovation afin de les faire bénéficier d’un accompagnement spécifique de tous les services de l’Etat et des territoires, coordonnés par la Mission French Tech.
Afin de répondre au mieux aux besoins des entreprises retenues, cet accompagnement associera également l’expertise de Bpifrance et de l’ensemble des opérateurs de l’Etat (Business France, ADEME,…), les Agences d’innovation dédiées (Agence de l’innovation en santé notamment), le réseau des correspondants French Tech, les préfectures et services déconcentrés, les Chambres consulaires.
Les entreprises innovantes retenues devront s’inscrire dans le cadre des priorités et orientations de France 2030.
L’objectif est d’identifier les acteurs émergents qui disposent des plus hauts potentiels :
  • Haut-potentiel de croissance, c’est-à-dire des acteurs émergents d’envergure européenne voire internationale susceptibles d’atteindre une taille critique ou des parts de marché significatives à horizon 2030 ;
  • Haut-potentiel d’impact, c’est-à-dire des acteurs dont les impacts peuvent être massifiés, notamment sur les aspects environnementaux, sociaux ou sociétaux, et contribuant à notre souveraineté économique et technologique dans les domaines stratégiques ;
  • Haut-potentiel d’audace pour investir dans des structures très audacieuses assumant une forte prise de risque, avec l’objectif de leur permettre d’atteindre un niveau de diffusion permettant de bouleverser leur secteur.
French Tech 2030, une sélection rigoureuse
French Tech 2030 sera accessible à des acteurs émergents ayant déjà initié une activité à partir de leur innovation ou étant à la veille de la lancer.
Elles devront pouvoir démontrer d’un certain niveau de maturité technologique et économique afin de prouver la pertinence d’un accompagnement étatique.
Elles passeront par le processus de sélection rigoureux d’un comité présidé par le Secrétaire général pour l’investissement en charge de France 2030 et composé de représentants de la Direction Générale des Entreprises, la Direction Générale de la Recherche et de l’Innovation, de l’Agence d’Innovation Défense et de l’Agence de l’innovation en santé, du Commissariat Général au Développement Durable et de Bpifrance.
En cohérence avec France 2030, la sélection finale devra comporter 25% de dirigeantes ou co-fondatrices et 50% d’entreprises engagées sur la réduction de l’impact carbone et la transition écologique.
Chaque entreprise sélectionnée devra enfin s’engager sur une charte de valeurs, dont le non-respect entraînera la fin de l’accompagnement.
Les critères de sélection seront précis :
  • Avoir son siège social sur le territoire français ;
  • Répondre à au moins un des objectifs de France 2030 ;
  • Être une entreprise indépendante : absence de rachat (non contrôlée par une autre société ou d’autres entités directement ou indirectement, avec entre autres un maximum de détention par une autre entreprise de 39,9%) ; pas d’introduction en bourse supérieure à 150 M€ ;
  • Avoir, sur les 3 dernières années, obtenu un financement d’au moins 5 M€ (levée de fonds, dette obtenus auprès du secteur privé et chiffre d’affaire additionnés)
Les dossiers devront être déposés dans le cadre de l’Appel à Candidatures « French Tech 2030 ».
French Tech 2030, un accompagnement sur mesure
Pour chaque entreprise sélectionnée, un diagnostic de ses besoins et des leviers d’État disponibles pour accélérer son développement sera réalisé afin de définir les modalités d’accompagnement les plus efficaces. Un plan d’actions sera ainsi développé.  
Le pilotage global de l’accompagnement sera confié à la Mission French Tech,experte en accompagnement de start-up et entreprises innovantes.
Les entreprises sélectionnées auront ainsi accès à un accompagnement dédié (enjeux réglementaires, douaniers ou de propriété industrielle, veille, cybersécurité, autorisations administratives, visibilité, délégations internationales) et à un parcours personnalisé au sein des dispositifs de France 2030 répondant à leurs enjeux, ainsi que des opportunités de rencontres avec des investisseurs privés.

Partager la page