France 2030 : Annonce des 5 projets lauréats de la tranche 2 du grand défi « automatiser la cybersécurité »

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 24/08/2023 |Modifié 24/08/2023

L’évolution des technologies et des usages numériques transforme radicalement nos vies. L’exposition croissante au numérique nous rend cependant particulièrement vulnérables aux attaques informatiques ; face à ce risque, les processus manuels de sécurisation font face à une menace très organisée et rencontrent rapidement leurs limites. Le Grand Défi « Automatiser la Cybersécurité » a pour objectif de répondre à cette problématique sécuritaire en investissant dans le développement de technologies de rupture et en favorisant l’émergence accélérée d’acteurs leaders dans leur domaine.

La première tranche du Grand Défi, lancée en 2019, avait connu un succès important, retenant 27 projets (16 PME et 11 startups), avec des objectifs volontairement très technologiques. Ces entreprises se positionnaient sur trois sujets prometteurs et peu adressés à l’époque : l’impact des nouveaux usages sur la sécurité des réseaux (standards et industriels), la sécurisation des objets connectés, et la protection des petites structures contre la cybercriminalité. Les retombées économiques attendues pour les projets de cette tranche 1 sont très importantes : pour 15M€ investis par le Grand Défi cyber, plus de 150M€ de levées de fonds ont déjà eu lieu.
La tranche 2 des axes verticaux du Grand Défi cyber a pour vocation d’opérer une sur-sélection parmi les lauréats de la tranche 1 pour emmener plus loin, et sur une à deux années supplémentaires, les acteurs et les technologies les plus prometteurs. D’un point de vue technologique, les thématiques précédemment identifiées restent celles poursuivies pour cette tranche. L’accent sera également mis sur les perspectives économiques et commerciales de manière très concrète : l’objectif est donc de positionner les lauréats dans une dynamique internationale, sur un marché émergent à forte croissance et aux perspectives économiques maximales.
Présentation des 5 projets lauréats :
  • APM par Hackuity avec Inria, Cap Gemini, Tenacy et Sanofi: Le projet « Attack Path Monitoring » crée un changement de paradigme dans la pratique de la gestion des vulnérabilités, en passant d’une stratégie basée sur le point de vue des défenseurs avec une gestion des vulnérabilités basée sur les risques -, à une stratégie basée sur le point de vue des attaquants, avec la supervision des chemins d'attaque (attack paths). Cette approche novatrice permet d’optimiser le pilotage du processus de détection-qualification-remédiation des vulnérabilités pour réduire les délais de traitement et l’exposition des utilisateurs à la menace cyber.
  • MOKA36 par AnozrWay: Le projet vise à poursuivre le développement d’une plateforme automatisée intelligente permettant de détecter, d’évaluer et remédier aux risques cyber liés aux vulnérabilités humaines. Les travaux s’inscrivent dans la continuité de la 1ère tranche de l’AAP Grand Défi Cyber et reposeront sur des briques et technologies propriétaires. L’ambition d’ANOZR WAY est de donner accès aux entreprises de toutes tailles une protection de qualité à des coûts adaptés pour anticiper les menaces, les PME et ETI étant les entreprises les plus victimes de cyberattaques, notamment par ransomware.
  • OXA par Sekoia avec HafangLab et Glimps: Le projet Open XDR (eXtended Detection and Response) Architecture a pour objectif de créer une sécurité composable à 100%, pour laquelle chaque organisation est libre de ses choix technologiques, tout en bénéficiant d’une architecture ouverte permettant de créer de vraies interactions entre les produits de sécurité. Les partenaires du projet implémenteront toutes les fonctionnalités pour en faire la preuve de concept et promouvoir cette vision à l’échelle internationale. OXA ambitionne de redessiner les contours de la cybersécurité opérationnelle de demain avec plus de transparence, plus d’ouverture et plus de liberté.
  • MIB GD2 par MailInBlack : Le projet a pour objectif de positionner Mailinblack comme leader de la protection des collaborateurs sur le middle market à travers une offre de fonctionnalités avancées reposant sur : (1) Le développement d’un agent centré utilisateur. Actuellement, aucun acteur de cybersécurité ne propose une technologie résolument orientée utilisateur. (2) Le développement d’une plateforme elearning intégrant un algorithme pour la construction de parcours personnalisés. Les plateformes e-learning du marché n’intègrent pas de module de “prise de conscience” permettant de maximiser la motivation du collaborateur dès l’entrée en formation.
  • CYBERIA par Tehtris : Lors de la tranche 1, Tehtris a développé une technologie d’intelligence artificielle CYBERIA pour l’optimisation des activités de détection et de remédiation des équipes de sécurité opérationnelle.  Tehtris souhaite poursuivre ses efforts et établir une évolution majeure, basée sur du Machine Learning, du Deep Learning et du behavior analysis, allégeant la pression pesant sur les équipes opérationnelles, et optimisant les coûts effectifs pour les organisations, au service d’une sécurité proactive, moderne et en temps réel.

Partager la page